leral.net | S'informer en temps réel

Tuberculose - Prise en charge de la maladie chez les étudiants : Le Pnt en phase d’installer un poste décentralisé au campus de l’Ucad

La cible étudiant préoccupe le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt). Face à une flambée de la maladie constatée, l’année dernière, par le service médical du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), les autorités du Pnt comptent installer, en collaboration avec le district Centre, un poste décentralisé au campus universitaire de l’Ucad.


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Mars 2011 à 08:18 | | 0 commentaire(s)|

Tuberculose - Prise en charge de la maladie chez les étudiants : Le Pnt en phase d’installer un poste décentralisé au campus de l’Ucad
Le Tuberculose - Prise en charge de la maladie chez les étudiants : Le Pnt en phase d’installer un poste décentralisé au campus de l’Ucad


Le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) compte mettre en place, en collaboration avec le district Centre, un poste décentralisé au campus universitaire de l’Ucad, en vue d’une meilleure prise en charge des étudiants souffrant de tuberculose. Son coordonnateur l’a fait savoir hier, au cours d’un point de presse en prélude à la Journée mondiale célébrée ce jeudi 24 mars par la communauté internationale. Pour sa part, le Sénégal a retenu la date du 12 avril pour les festivités marquant cette journée, dans la région du Fouladou.

Suite à l’information relayée par la presse l’année dernière et faisant état d’une flambée de la tuberculose chez les étudiants, confirmée par le Service médical du Coud, le Pnt, selon son coordonnateur, est revenu à ses statistiques de base. Ce qui a pu montrer, de l’avis de Mame Bocar Lô, ‘que la détection de cas de tuberculeux au niveau de l’université n’était pas supérieure aux cas relevés au niveau de la population générale’.

Pour autant, les responsables du Pnt n’ont pas croisé les bras. En rapport avec le Service médical et même la direction du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), le programme a entamé des actions visant à mieux suivre les patients tuberculeux au niveau de l’Université Cheikh Anta Diop. C’est ainsi que le Pnt a pu convier les médecins du Coud à un atelier d’orientation sur la tuberculose. Au sortir dudit atelier, des prestataires ont été formés pour suivre les cas de tuberculose au niveau du campus, informe le coordonnateur du Pnt. Malheureusement, se désole Mame Bocar Lô, le médecin a été changé entre-temps. Pis, le prestataire formé a été muté. N’empêche, le Pnt a maintenu ses actions au niveau de l’Ucad pour qu’à terme, en rapport avec le district Centre, puisse être ouvert un poste décentralisé au Campus universitaire pour mieux suivre les patients.

Face à la presse hier, les responsables du Pnt sont revenus sur les acquis enregistrés dans le cadre de la lutte contre la tuberculose. Une lutte dont l’ambition est, selon le coordonnateur du Pnt, d’arriver à termes à une élimination de la maladie. La projection faite pour 2050 est d’arriver à moins d’un cas pour un million d’habitants. Se félicitant des avancées notoires enregistrées dans cette lutte, Mame Bocar Lô appelle tous les acteurs à se positionner davantage par rapport aux aspects du traitement de la tuberculose. De son avis, l’urgence est de tendre vers des traitements plus courts. Ceux-ci prévus pour une durée de six mois, le coordonnateur du Pnt estime que la recherche devrait être accélérée dans ce sens.

S’agissant à la tuberculose multi résistant, tous les patients devraient bénéficier d’un diagnostic, note le patron du Pnt. Il en est de même en ce qui concerne les décès liés à la co-infection. ‘Si on parvient à zéro décès, cela viserait à tendre vers cette élimination’, souligne Mame Bocar Lô, appelant ainsi à l’implication de tous les acteurs.

Le choix du Fouladou pour abriter les festivités marquant la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose n’est pas fortuite. Selon le Pnt, si au niveau national, la détection des cas se situe à 55 %, Kolda enregistre un taux de 26 %. Idem pour son taux de guérison se situant à 59 % alors que le niveau national avoisine 81 %. Kolda enregistre également un taux de ‘perdus de vue’ assez élevé, de l’ordre de 9 %, alors que la moyenne nationale se situe à 5 %. Il s’agit ainsi, à travers cette célébration, de susciter davantage d’efforts et d’engagement dans le Fouladou, comme ce fut d’ailleurs le cas à Louga, qui a vu ses indicateurs nettement améliorés à la suite de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose qui y a été organisée.

Issa NIANG
source Walfadjri






Hebergeur d'image