Leral.net | S'informer en temps réel



Tunisie : le ministre de l'Enseignement désavoue le doyen de La Manouba au sujet du port du niqab

le 9 Mars 2012 à 12:18 | Lu 862 fois

Moncef Ben Salem a sans détours désavoué le doyen de la faculté de la Manouba près de Tunis qui s'était clairement affiché contre le port du voile islamique intégral à l’université. Une position qui a visiblement déplu à sa hiérarchie. Le ministre de l’Enseignement Supérieur, issu du parti islamiste Ennahda, décrit l'affaire comme « un faux problème ». Depuis quelques semaines, l'établissement cristallise les tensions entre les milieux islamistes et progressistes. Et pour cause : plusieurs étudiantes se présentent en cours, voilées, ce qui était interdit à l'époque de l'ancien président Ben Ali.


Tunisie : le ministre de l'Enseignement désavoue le doyen de La Manouba au sujet du port du niqab
Dans leur bras de fer avec les salafistes autour du port du niqab, les enseignantsde la Manouba ont un nouvel adversaire: leur ministre de tutelle. Sur une radio tunisienne Moncef Ben Salem, ministre issu de l'aile dure du parti Ennahda a désavoué le corps enseignant sans ambiguïté : « J'accuse clairement mes collègues de ne pas être à la hauteur, a-t il. Le doyen n'a pas fait ce qu'il fallait pour résoudre le problème pacifiquement et il a des arrière-pensées politiques ».

Dans la même interview, le ministre de l'Enseignement supérieur propose que l'Assemblée constituante statue sur le port du voile intégral à l'université. ll déclare n'être ni pour ni contre le niqab en cours mais constater que dans certains pays du Golfe toutes les filles le portent sans que cela ne pose problème. Ces propos ont suscité l'indignation des enseignants.

Tous font bloc derrière leur doyen plusieurs fois violenté par les manifestants jusque dans son bureau. C'est un comble, un renversement des valeurs, explique un professeur syndiqué. Le ministre présente les salafistes comme des victimes et les enseignants qui font pourtant respecter la loi comme des agresseurs. Pire selon cet enseignant, en accusant nommément le doyen, le ministre l'expose dangereusement et donne du souffle aux salafistes.
Source: RFI


1.Posté par al07 le 09/03/2012 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les salafistes ont outragés le drapeau Tunisien et Ben Salem continue de les soutenir !!
DÉGAGE incompétent !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage