leral.net | S'informer en temps réel

Tyson/Yékini du 4 avril : Wade s’invite dans l’arène et encourage à une combine

Le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, n’a pas renoncé à son projet de politiser le combat de lutte, qui va opposer le 4 avril prochain les deux mastodontes Tyson et Yékini. Il a délégué ses émissaires, pour convaincre les lutteurs de s’accorder pour un bon spectacle, afin que ses invités, pour l’inauguration de son monument, soient satisfaits.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Décembre 2009 à 12:15 | | 2 commentaire(s)|

Tyson/Yékini du 4 avril : Wade s’invite dans l’arène et encourage à une combine
Quand la politique entre dans le prétoire, le droit sort par la fenêtre. De même, quand le président Wade entre dans l’arène de lutte avec frappe, ce sera au détriment des férus amateurs du sport traditionnel sénégalais. Pour preuve, comptant assister au choc entre les deux poids lourds Yékini et Tyson, Wade va faire approcher le promoteur Gaston Mbengue, pour lui faire dire qu’il se déplacera au stade avec des invités de marque. Il est prêt à contribuer. En revanche, il veut de leur part une belle fête. Autrement, d’être en connivence. En somme en lieu et place d’un combat naturel, sincère et engagé, il demande aux lutteurs d’assurer un bon spectacle.

Or une entente pour un combat comme le veut Wade, équivaut à une combine. Les deux adversaires, qui se sont toujours donnés à fond vont-ils accepter de faire plaisir à Wade et ses hôtes ? En tout cas, par leur combat Wade veut, aussi, tenter d’établir un pont entre l’arène et son monument de la renaissance africaine, symbolisée par les deux athlètes, dont les silhouettes rappellent celle du colosse de Wade, qui brandit son fils au ciel, tout en tenant sa femme par la taille.

Wade tient à assister au semblant de choc, parce que sachant que du fait de son attraction, les supporters auront la tête ailleurs qu’à le siffler où lui servir des huées.Ce qui peut arriver si les amateurs sont échus de l’issue du combat. Pour l’heure, la question reste de savoir si pour des millions supplémentaires le promoteur et les deux lutteurs vont accepter de décevoir les férus de l’arène. Ce serait courir le risque d’antipathie. En somme Tyson et Yékini jouent leur réputation, Gaston sa carrière et Wade son mandat. Mais d’ici là, ses services de renseignements pourraient le dissuader d’aller voir l’affiche du 4 avril, pour des raisons de sécurité, comme ce fut le cas lors du combat Boy Nar contre Elton.



1.Posté par Vérité le 30/12/2009 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve cet article très léger.

2.Posté par Mody Niang Jr le 30/12/2009 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le larbinisme comme modèle d’engagement politique chez Amadou Lamine Faye

Nous l’avons déjà facilement relevé, tout au long de cet article, Amadou Lamine Faye se livre à un véritable larbinisme. Après son livre pour lequel il a été vachement récompensé, on lui découvre un nouveau talent : l’imposture d’Amadou Lamine Faye n’est pas seulement intellectuelle, mais aussi politique. Il a posté partout sur son site alpha-2 des articles défendant Karim Meissa Wade. On soulignera dans le vif du sujet que c’est également de la sorte que naissent les larbins. Un larbinisme si lamentable, qu’après une bonne rigolade de la mise en scène, l’auteur inspire davantage de pitié que de colère.
Par ailleurs, nous savons de sources sûres que Monsieur Faye a passé le plus clair de son temps à vilipender le fils du président dans certains salons de la capitale. Il a toujours soutenu que Karim est incapable de faire une carrière politique ou de gagner quoi que ce soit. Que c'est bon de dire du mal en cachette. Pourquoi pas en face ? C'est moins risqué peut être !
Mais pourquoi ce revirement de situation ? Amadou Lamine Faye s’est rapproché de certains responsables libéraux (surtout les anciens) susceptibles, à ses yeux, de reprendre le flambeau du parti après le départ de l’actuel patron. Mis en quarantaine par ces derniers, et opportuniste à mort, il fait aujourd’hui un clin d’œil à Karim. D’où cette mise en scène puérile (Cf. les bandes sonores du site alpha) pour entrer dans les bonnes grâces de Karim Wade.
Les livres qu’il publie et son site internet ne sont qu’une stratégie, voire une posture qu’il affectionne particulièrement, et qui lui servira sans doute d’ARGUMENT-MARKETING pour continuer à vendre à bon prix son engagement politique au président et à son fils. Et comme certains leaders politiques ne sont heureux que quand on chante leurs louanges, on peut prédire alors à Amadou Lamine Faye un bel avenir politique.

Vous êtes donc un larbin dans l’âme. Un vendu, un vil pleutre sans honneur et sans une once de fierté. Mais cela ne vous suffit pas, vous voulez que votre talent « d’apprenti intellectuel » soit enfin reconnu. Tous vos efforts, y compris le fait de vouloir endosser la toge du Professeur restent vains. Vous portez finalement ce magnifique habit en clous rouillés de l’usurpateur qui vous sied si bien! Peut-être Karim l’aurait compris ; c’est pourquoi il refuse toujours de vous laisser cirer ses souliers !

Auteur : Mody Niang Jr

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image