leral.net | S'informer en temps réel

UN CHANTIER EN COURS : Eiffage restaure la villa Senghor

La maison du président Senghor est en cours de restauration ; un chantier exécuté par Eiffage Sénégal « à la demande du président de la République ». Cette maison devenue musée bruit de tant d’histoire de tant de symboles pour rester une simple résidence – quelque soit par ailleurs le ou les occupants. Et elle sera prête et coquette pour accueillir les participants au XVe sommet de la Francophonie de novembre prochain qui feront le détour par la corniche-ouest pour rendre hommage à Senghor.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Septembre 2014 à 16:03 | | 0 commentaire(s)|

UN CHANTIER EN COURS : Eiffage restaure la villa Senghor
L’important chantier se devine à travers le déploiement de panneaux et voiles portant le logo du groupe Eiffage. Quand vous passez par la corniche-ouest, juste avant de prendre la bifurcation et emprunter la rue Léo Frobenius, il y a la villa du président poète et académicien Léopold Sédar Senghor. Une maison érigée en musée en raison des forts symboles qui en sourdent. On la surnomma « Les dents de la mer », en allusion aux crêtes du mur de clôture qui rappellent quelque peu les dents d’un requin ; ensuite parce que la maison a été construite l’année du célèbre film Les dents de la mer (de Steven Spielberg) et dont la vedette fut un requin… Voilà pour le côté anecdotique.
Et de manière plus profonde, cette maison devenue musée bruit de tant d’histoire de tant de symboles pour rester une simple résidence – quelque soit par ailleurs le ou les occupants. Alors président de la République, Me Abdoulaye Wade vint là en visite et, au passage, prit à une bibliothèque deux livres qu’il affirme avoir eu à prêter à Senghor et que ce dernier ne lui aurait pas rendus. Mais l’histoire saura gré au président Wade d’avoir fait racheter cette maison par l’Etat du Sénégal qui en a fait un musée. Et ce dernier est en cours de restauration.
Mais, le monument, faute d’entretien, vieilli. Et c’est à cette aune qu’on mesure l’action du mécène Eiffage Sénégal, géant du bâtiment et des travaux publics, et de son président, Gérard Senac, grand collectionneur d’œuvres d’art, de restaurer cet édifice. Et le chantier est en cours depuis des mois. En fait, précise-t-on du côté d’Eiffage, « Sur demande du président de la République du Sénégal et dans le cadre de sa politique RSE (responsabilité sociale d’entreprise), Eiffage Sénégal participe à la réhabilitation de l’ancienne Maison du président Léopold Sédar Senghor. »
« En effet, poursuit un document obtenu auprès d’Eiffage, toujours dans le souci de contribuer à la préservation du patrimoine bâti du Sénégal, Eiffage Sénégal a bénévolement entrepris les travaux dans la maison qui deviendra le « Musée Les dents de la mer ».
Ainsi, détaille le document, « les travaux portent essentiellement sur l’étanchéité (terrasse et toiture), le gros-œuvre (fissures, huisseries, façade extérieure), la peinture, la menuiserie aluminium, l’électricité (remise en état du système d’alarme, normalisation des coffrets et tableaux électriques), l’aménagement extérieur (renforcement de la sécurité des lieux par un éclairage extérieur, voirie et espaces verts).
Cette initiative a été prise pour tenir compte de la tenue à Dakar, les 29 et 30 novembre 2014, du sommet de la Francophonie. Sans doute que des participants feront le détour pour aller Aux dents de la mer rendre hommage à son ancien occupant.


Source : Gran'Place






Hebergeur d'image