Leral.net | S'informer en temps réel



USA : fusillade mortelle dans un cinéma projetant Batman

le 20 Juillet 2012 à 14:19 | Lu 998 fois

Le drame, qui a fait une dizaine morts selon la police, est survenu lors de l'avant-première du dernier Batman, The Dark Knight Rises. Un suspect a été arrêté. Obama a promis que justice serait faite.


USA : fusillade mortelle dans un cinéma projetant Batman
Une fusillade dans une salle de cinéma à Aurora, dans la banlieue de Denver, au Colorado, a fait une dizaine de morts et une quarantaine de blessés dans la nuit de jeudi à vendredi. Le chef de la police locale, Dan Oates, fait état de douze morts. Dix personnes ont été tuées dans la salle et deux sont mortes pendant leur transfert à l'hôpital. Parmi la quarantaine de blessés, une enfant de six ans et un bébé de trois mois, selon les médias américains. Le bébé ne souffrirait d'aucune blessure majeure et serait déjà sorti de l'hôpital avec ses parents. Une petite fille d'environ 9 ans aurait eu le dos criblé de balles, selon des témoins cités par la chaîne locale 9News.


Afficher Fusillade dans un cinéma à Aurora sur une carte plus grande

Le drame est survenu vers minuit et demie dans le cinéma «Century XVI» lors d'une projection en avant-première du dernier Batman, The Dark Knight Rises , dernier volet d'une trilogie dont la sortie est attendue par des millions de fans. Environ 20 minutes après le début du film, un homme aurait lancé une bombe lacrymogène, ou fumigène, dans la salle avant de tirer autour de lui. Des témoins ont raconté à NBC News avoir cru qu'il s'agissait d'une animation spéciale, l'attaque ayant commencé pendant une scène de fusillade du film. «On a juste continué à regarder le film pendant un moment», a exliqué à ABC un témoin. Quand les spectateurs ont réalisé que quelqu'un tirait réellement dans la salle, «tout le monde a commencé à paniquer», raconte-t-il.

Un journaliste local raconte sur son compte twitter que l'homme portait un masque à gaz . Il était vêtu de noir et portait un gilet pare-balle, confie un autre témoin à 9News. Le tueur pourrait être entré par la sortie de secours ou s'être fondu dans la foule de fans déguisés. D'après plusieurs témoignages, l'homme a tiré sans dicontinuer pendant plusieurs minutes, quelques balles traversant les parois de la salle pour se loger dans la salle mitoyenne. «Nous avons entendu 10 à 20 tirs et de petites explosions venant de partout», raconte un témoin à CNN. «Nous avons entendu des gens hurler peu après. Puis on nous a dit par haut-parleur d'évacuer les lieux. Dès que nous sommes sortis, nous avons vu les gens courir partout en hurlant.»



La police a indiqué avoir arrêté un suspect âgé de 24 ans, appelé James Holmes, dans le parking situé derrière le cinéma. Identifié comme un habitant d'Auropra, il avait deux armes mais «n'a pas résisté», a déclaré Frank Fania, porte-parole de la police. Une troisième arme a ensuite été retrouvée dans la salle. Les motivations du tueur sont pour l'heure inconnues. Le suspect avait déclaré avoir caché des explosifs dans son appartement, mais les policiers n'en ont trouvé aucun après la perquisitiond e son domicile. Selon le FBI, il n'y aurait aucun indice laissant penser que le jeune homme soit lié à un groupe terroriste. Le suivi des événements en direct par la chaîne locale 9News:


Barack Obama a qualifié cette fusillade «d'atroce et tragique». «Michelle (son épouse NDLR) et moi sommes choqués et attristés. (...) Mon Administration fera tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les habitants d'Aurora en ce moment extraordinairement difficile. Nous nous engageons à ce que les responsables rendent des comptes en justice», a déclaré Barack Obama dans un communiqué diffusé depuis la Floride (sud-est) où il a passé la nuit.

«Comme nous le faisons lorsque nous nous retrouvons face à des moments sombres et difficiles, nous devons nous rassembler, comme une grande famille américaine. Nous devons tous penser aux habitants d'Aurora et prier pour eux, alors qu'ils doivent affronter la perte de parents, d'amis et de voisins, et nous devons être solidaires d'eux dans les heures et jours difficiles à venir», a conclu Barack Obama. Le président devrait s'exprimer dans le courant de l'après-midi sur la «tragédie» puis écourter sa tournée électorale, a annoncé le porte-parole de son équipe de campagne.

Les États-Unis sont régulièrement le théâtre de fusillades. Le 17 juillet dernier, un homme a ouvert le feu dans un bar fréquenté par des étudiants en Alabama, faisant 17 blessés. La fusillade la plus meurtrière de ces dernières années est celle qui a eu lieu sur le campus de Virginia Tech. Le 16 avril 2007, un étudiant y abattait de sang-froid 32 personnes.




Par lefigaro.fr