Leral.net | S'informer en temps réel



Un Chef de Gouvernement champion olympique de la girouette

le 17 Août 2012 à 02:24 | Lu 803 fois

Si un Chef de Gouvernement devait se voir décerner une médaille d’or aux Jeux Olympiques  de Londres, c’est bien Monsieur Abdelilah Benkirane qui la recevrait, et ce, dans la discipline « girouette toutes catégories », s’il vous plait !

Après plus de huit mois à la Primature, le Chef du Gouvernement marocain n’a pu enclencher aucune dynamique pouvant donner ne serait-ce qu’un petit espoir d’amélioration des conditions de vie à ses concitoyens conformément à ses promesses électorales et à son programme politique pour lesquels il a été élu ainsi que les membres de son parti, le PJD .

Conscient de son incapacité à satisfaire ses dites promesses qui se révèlent être des chimères et de la poudre aux yeux, le Chef de la Primature n’a pas trouvé de meilleures excuses pour se justifier que d’accuser les conseillers du Roi de ne pas vouloir l’aider dans sa mission et de lui porter préjudice.

Il me semble que le Chef du Gouvernement n’a pas très bien lu et assimilé le contenu de la loi fondamentale de son pays, à savoir la Constitution.

Je me fais un plaisir de lui rappeler que, selon cette Constitution, adoptée en 2011, le Roi nomme le Chef du Gouvernement qui est issu des rangs du parti qui a gagné le plus de sièges à la Chambre des députés.

Sur Proposition du Chef du Gouvernement, le Souverain nomme les ministres.

Par la suite, le Chef du Gouvernement et son Cabinet se présentent devant les élus du peuple pour présenter leur programme gouvernemental et recevoir sa confiance.

Monsieur Benkirane n’a aujourd’hui trouvé mieux que d’accuser les conseillers du Roi d’entrave à son action et de manque de coopération avec lui et les membres de son gouvernement.

 

S’agissant d’entraves à ses actions, il serait surprenant de voir un conseiller royal s’immiscer dans les affaires relevant de l’Exécutif. Il aurait été sèchement relevé de ses fonctions par son Chef hiérarchique, le Roi.

Quant à son manque de coopération, il faudrait que Monsieur Benkirane nous explique pourquoi il souhaite tant recevoir les avis ou les appuis des conseillers du Souverain.

Ces dits conseillers ne sont pas à sa disposition. Ils ont d’autres dossiers importants à traiter qui leur ont été soumis par le Roi. Ne sont-ils pas les Conseillers du Roi ?

Leur fonction est de donner leur avis sur des questions qui leur ont été soumises par le Souverain, et non de donner leur avis sur des dossiers
par le Chef du Gouvernement.

En effet, Monsieur Benkirane en sa qualité de Chef du Gouvernement est entouré de ses propres conseillers et techniciens, tout comme ses Ministres. Il leur appartient de traiter les dossiers et de faire les propositions idoines à leur chef et non aux conseillers du Roi.

Maintenant, s’il s’avère que les conseillers du Chef du Gouvernement  sont incompétents, le Maroc ne manque pas de génie en la matière pour les remplacer.