leral.net | S'informer en temps réel

Un Milan AC en plein cauchemar et taillé en mille morceaux !

Tenu en échec par Anderlecht (0-0), le Milan AC traverse une crise. Incapable de se relever suite aux départs de ses stars, le club rossonero est la cible des critiques d'une presse italienne déchainée.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Septembre 2012 à 09:25 | | 0 commentaire(s)|

Un Milan AC en plein cauchemar et taillé en mille morceaux !
Certes le Milan AC n’a pas perdu pour la troisième fois de suite dans son antre de San Siro, mais le piètre match nul obtenu face à Anderlecht (0-0) fait désordre. Loin de son standing de grand d’Europe, le club rossonero vit des heures difficiles. Et lorsque ses supporters applaudissent, c’est pour féliciter Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva au moment où le speaker du stade annonce à la mi-temps que les deux ex-Milanais ont marqué avec le PSG.

Ce matin, c’est donc avec la gueule de bois que Massimiliano Allegri et ses hommes se réveillent. De son côté, la presse transalpine allume. « Le Milan est zéro, Allegri ça suffit ! », assène Il Corriere dello Sport. Le zéro pointé, une idée également reprise par la Gazzetta dello Sport : « Milan encore zéro ». « Milan, que des sifflets ! Où est le jeu ? » souligne pour sa part Tuttosport. Descendu par la presse, le Milan AC vit un cauchemar.

Une ambiance tendue stigmatisée par le doigt d’honneur fait par Philippe Mexès aux supporters au moment de rentrer au vestiaire. « Mexès montre le doigt du milieu », indique la Gazzetta dello Sport. Cible de toutes les critiques, Allegri a donc eu moins de chance qu’un Mourinho, mais tente de redorer son blason comme il le peut. « Tous les jours je lis que je suis sur le grill, mais si vous voulez en savoir plus, demandez au club. S’ils me renvoient, je resterai l’entraîneur qui a marqué le plus de points lors des deux dernières saisons en Italie. » Pas sûr cependant que cela soit suffisant pour rassurer ses dirigeants.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image