leral.net | S'informer en temps réel

Un bus prend feu sur l'autoroute Seydina Limamou Laye : La grosse frayeur des passagers

Un nouveau véhicule a pris feu sur l'autoroute Seydina Limamou Laye. Cette fois-ci, il s'agit, selon EnQuête qui donne l'information, d'un bus Tata qui avait à son bord de nombreux passagers.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Mai 2016 à 11:32 | | 1 commentaire(s)|

Les passagers de l'un des bus Tata de la ligne 56, qui dessert Keur Massar, ont eu, hier après-midi, la peur de leur vie. Le journal renseigne que le véhicule qui les transportait a tout bonnement pris feu au beau milieu de l'autoroute Seydina Limamou Laye, bloquant la circulation pour un bon moment. L'agent de police qui, le premier, s'est rendu sur les lieux raconte : "J'étais de faction à l'entrée de Colobane lorsqu'un taximan est venu me dire qu'un bus était en feu sur l'autoroute. Vous voyez ma moto, j'ai dû emprunter un sens interdit pour rappliquer. A mon arrivée, les flammes avaient gagné tout le véhicule". Sa diligence a permis, selon le journal, de mettre en place un cordon de sécurité autour du car en flamme.

Le chauffeur du bus, sous le coup de l'émotion révèle : "A un moment, j'ai senti un changement de régime dans le moteur. Au même instant le receveur m'a dit qu'il ressentait une chaleur inhabituelle. J'ai regardé par la lunette arrière et j'ai vu de la fumée. Automatiquement, j'ai freiné et garé le véhicule. Je suis descendu et me suis dirigé à l'arrière pour voir ce qu'il en était. Et là, j'ai vu des flammes". Le conducteur souligne avoir sur le champ sommé les passagers de descendre du bus.

Modou Thiam, l'un des passagers raconte comment ils ont vécu la catastrophe de l'intérieur du bus. "Lorsque le chauffeur nous a dit de descendre, tout le monde s'est précipité. Il y avait une dame de très forte corpulence qui avait des difficultés pour se mouvoir. On s'y est pris à plusieurs pour l'aider à descendre alors que les flammes commençaient à gagner le véhicule. Moi-même, j'ai perdu, dans le sinistre, des chaussures que je n'ai pas eu le temps de sortir. D'autres passagers ont aussi perdu des bagages". Pour témoigner de l'immensité de leur frayeur, il confie à nos confrères que des jeunes passagers ont, dans la précipitation, escaladé le mur qui sépare l'autoroute des HLM. Et se demande encore comment ils ont fait, vu la hauteur du mur. Il faut croire que la peur donne des ailes.

Pour ce qui est du bus, indique le journal, il ne reste plus que la carcasse. Ni la plaque d'immatriculation ni les pneus, encore moins les sièges n'ont résisté aux flammes. Après le passage des sapeurs-pompiers, il ne restait plus qu'un amas de fer. Le bus avait quitté Keur Massar pour rallier Petersen. Nos confrères de souligner que lorsqu'ils quittaient les lieux, les sapeurs pompiers avaient fini d'éteindre le feu et le propriétaire du bus, un certain Serigne Mbaye, était attendu sur les lieux.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image