leral.net | S'informer en temps réel

Un climat malsain règne dans la vie politique actuelle de Bargny - Par El Hadji Abasse Ngom

Dans mon dernier article intitulé : « Mar DIOUF, le maire légitime de la ville de Bargny », j’avais prédit ex nihilo, l’éclatement de l’alliance « AND LIGGEY BARGNY ». L’histoire m’a bel et bien donné raison, puisque l’ALB est en désunion totale.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Avril 2014 à 00:05 | | 5 commentaire(s)|

Un climat malsain règne dans la vie politique actuelle de Bargny - Par El Hadji Abasse Ngom
Le membre fondateur de ce mouvement a prononcé des paroles très graves à l’encontre de l’ALB. Je le cite succinctement : « l’ALB est un mouvement animé par l’hypocrisie ». Il persiste et signe en confirmant que cette hypocrisie est une réalité au sein même de l’ALB. Depuis cette déclaration, bon nombre de membres de ce mouvement ont pris la poudre d’escampette. A longueur de journée, ce sont les règlements de compte qui secouent les réseaux sociaux de la ville de Bargny.

Force est de savoir que l’hypocrisie n’a pas sa place à Bargny qui est connue pour le « DIOM », « FOULA » et le « FAYDA ». Le développement de cette ville, décidément n’intéresse pas les membres de ce mouvement. Ils sont plus animés par leurs intérêts personnels (loi d’airain de l’oligarchie). L’ALB a produit des effets pervers, cette dernière promettait la terre et le ciel aux Bargnois, mais à la place de ces promesses utopiques, ils ont reçu sur un plateau de l’hypocrisie et un climat malsain.

De l’enchantement, en passant par le désenchantement, l’ALB termine sa trajectoire par un ré enchantement. C’est la réalité des faits. Cette trajectoire de l’ALB, a beaucoup de similitudes avec celle de Auguste COMTE, qui au début de sa pensée, critiquait fortement la religion en créant le Positivisme qui est le signe du désenchantement. Ce même Auguste COMTE à ré enchanté en créant à la fin de sa vie une religion (sur le drapeau Brésilien : ordre et progrès). Auguste COMTE a pacté avec la religion qu’il a tant critiqué au début de sa pensée.

Actuellement, des membres de l’ALB qui critiquaient fortement le maire légitime de Bargny, négocient avec lui dans les coulisses à l’insu de tous les Bargnois (réveillez vous, peuple de Bargny, ces gens vous trompent). En effet, c’est dans cette dynamique que je demande au peuple de Bargny de se méfier du slogan simpliste et sans raisonnement intellectuel, qui consiste à dire : « l’objectif est de faire partir le maire actuel (ET APRES... ?)». Ce slogan est un artéfact et plus même un THOMAS MOORE. Ce slogan ne vous ramène nulle part, OUPS ! Peut être, ce slogan vous propulsera vers l’hypocrisie dont parle le membre fondateur de l’ALB.

En effet, dans cet imbroglio total, je dirais cette fois ci, non pas une meute de renard rusée comme je l’avais mentionné dans mon dernier article, mais plutôt une meute de Farba Senghor, de Mamadou Massaly et de Moustapha Cissé Lo de l’ALB, qui terrorise toute personne qui a un engagement politique différent. Leurs méthodes consistent à user de la violence verbale. C’est dans cette dynamique que je dirais, tous les ingrédients sont réunis pour prouver la faiblesse de ces hommes. Sans arguments, les hommes faibles usent de la violence comme arme de destruction massive.

Il va falloir que les Farba Senghor, les Moustapha Cissé Lo, les Mamadou Massaly de l’ALB sachent que nous sommes dans la cour du roi, et que dans la cour du roi, on ne se bat pas avec l’épée mais plutôt avec la parole et les idées. Enfin, j’annonce publiquement à ces vils que ma plume est beaucoup plus forte que les muscles de BALLA GAYE II et BOMBARDIER réunis, ma plume n’est pas là pour faire plaisir, ni pour l’hypocrisie de l’ALB, mais au contraire je porterai ma plume dans la plaie.

Dans cette atmosphère malsaine, les intellectuels de Bargny se sont « bunkerisés », dans un mutisme total, de peur de se faire incendier par les Farba Senghor, les Moustapha Cissé Lo et les Mamadou Massaly de l’ALB.

Dans cette situation malsaine, le malaise est à son comble au sein de l’ALB. Cette dernière n’a aucune crédibilité aux yeux des Bargnois. Désormais, l’ALB qui promettait monts et merveilles à la population Bargnoise, marche avec des béquilles. Je dirais même que l’ALB est devenue borgne.

Normalement, moralement, éthiquement, on ne tire pas sur une ambulance. Mais cette fois ci, je dirais volontiers qu’il faut impérativement achever l’ambulance afin qu’un climat agréable de la vie politique Bargnoise renaisse.
« Entre l’ALB, qui symbolise l’Hypocrisie Politique et un autre Parti Politique, je choisirai un autre Parti Politique »
In fine, à Bargny, « La psychogénèse répète la sociogenèse ».


NGOM EL HADJI ABASSE
Diplômé en master de science politique à la faculté de droit et de science politique de Montpellier
alajiass@live.fr








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image