leral.net | S'informer en temps réel

Un condamné n'est pas ministrable monsieur le président ! ( Madere fall )

Monsieur Souleymane Jules Diop, le désormais chef de la communication de la présidence, est un délinquant, un repris de justice. Il avait été condamné à six mois de prisons assortis de sursis, dans un procès qui l'opposait à la Cosenam, dirigée à l'époque, par un certain Abdourhmane Agne, du parti socialiste.


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Juillet 2014 à 14:55 | | 36 commentaire(s)|

Un condamné n'est pas ministrable monsieur le président ! ( Madere fall )
Cette information, loin d'être une simple allégation, peut bien être vérifiée auprès des Maîtres Souleymane Ndene Ndiaye et Madicke Niang, tous deux avocats à la cour et qui assuraient sa défense.
Au Sénégal, un condamné ne peut pas remplir les fonctions de ministre de la République. C'est clair et net ! Le titre de ministre ne collé pas à toutes les peaux !

Par ailleurs, nous ne comprenons toujours pas, comment le président MACKY Sall, peut t'il nommer cet " unsulteur" au poste de ministre et le bombarder dans la diaspora ? Où Souleymane Jules Diop, n'a aucun interlocuteur.
La diaspora n'est pas une poubelle monsieur le président !
Vous avez toute la latitude de balayer votre entourage immédiat, vous avez toutes les prérogatives de nommer qui vous voulez, où vous voulez, mais vous avez le devoir également de respecter vos concitoyens. Débarrassez vous de ce collaborateur encombrant, mais pas pour nous le bombarder ! Avec qui Souleymane Jules va parler des problèmes de la diaspora? Pas aux aperistes en tout cas ! Ces derniers ne lui pardonneront jamais ses insanités proférées à leur leader. Non, ce mec à trop fait de mal et à toutes les couches de la société, nous ne voulons pas de lui !

Oui, nous ne voulons pas d'un ministre de tutelle comme ce type. Il n'est pas le bienvenu dans cette diaspora, où son nom est synonyme de traître, de mystificateur, de menteur, de reniement et je ne sais quoi encore. Nous sommes des sénégalais, nous sommes des talibes, tidjanes, mourides, layenes et des patriotiques. Il a touché nos sensibilités. Il vous a toujours insulté, pardonnez le blanchissez le, mais gardez le à vos côtés pour certaines sales besognes, c'est cela qu'il sait faire, c'est cela sa mission sur terre.
La diaspora ne l'acceptera pas, monsieur le président !
Il vous fera perdre d'avantage le support et le soutien, même de vos partisans. Il n'est pas le bienvenu et nous n'attendons rien de lui.
"Kou niou khamal, dem diniou fenal", nous n'en voulons pas !
Et puis encore une fois, un condamné, ne peut pas être ministre.
Ayez plus de respect pour la République, pour la fonction de ministre, mais aussi pour la diaspora.
Balou Akh ci werrou korgui !

Madere fall
Cpasa
USA .






Hebergeur d'image