leral.net | S'informer en temps réel

Un couturier poursuivi pour utilisation inappropriée de 3 millions de francs du comité électoral PDS

Le tribunal correctionnel de Louga va trancher dans le courant du mois de septembre le cas du couturier libéral M. S. poursuivi pour avoir utilisé de façon inappropriée l’enveloppe de 3 millions remise au comité électoral du parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) de Thiamène pour la campagne de l’élection présidentielle de 2007, a appris l’APS, mercredi de source judiciaire.

Source : APS


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Septembre 2009 à 04:42 | | 0 commentaire(s)|

Un couturier poursuivi pour utilisation inappropriée de 3 millions de francs du comité électoral PDS
Les magistrats se pencheront sur le détournement d’objectif d’une somme d’argent remise au comité électoral de la section du parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) de Thiamène (département de Louga).

M. S. un couturier âgé de 59 ans et trésorier général de la section PDS de Thiamène, est poursuivi pour avoir été incapable de justifier la non représentation des 3.200.000 frs remis par le parti pour battre campagne dans la communauté rurale pour l’élection présidentielle de 2007.

Il avait refusé de participer aux réunions du comité électoral. Il est poursuivi par son coordonnateur et ordonnateur des dépenses de la section El A. L. réclamant la représentation des 3.200.000 frs du parti. Cette somme n’aurait pas servi, selon lui, à financer les activités définies durant la campagne.

Las d’attendre, le coordonnateur du comité électoral de Thiamène a jugé opportun de déposer une plainte à la Brigade de gendarmerie. Interpellé le 23 février par les enquêteurs, le mis en cause a indiqué qu’il s’agit d’un problème politique ajoutant que les trois millions ont été dépensés pour les besoins des activités arrêtées dans le cadre du calendrier établi pour la campagne présidentielle.

Inculpé plus tard d’abus de confiance, M. S. a contesté, devant le magistrat instructeur, les faits qui lui sont reprochés.

Toutefois, les témoignages recueillis par les enquêteurs ont permis de conforter les allégations du plaignant confirmant que, conformément à l’organigramme du comité, seul le coordonnateur est habilité à ordonner des dépenses avec les financements reçus.

Dès lors, le mis en cause ne peut justifier la non représentation ou l’utilisation des sommes reçues par des dépenses d’ailleurs non établies qu’il a effectuées sans l’autorisation du plaignant.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image