Leral.net | S'informer en temps réel

Un député engrosse une déficiente mentale à Mbour : Il a été surpris dimanche avec la sœur de sa femme

Rédigé le Vendredi 12 Avril 2013 à 17:02

Le scandale a été ébruité par un parent de la victime du député et relayé par le journal en ligne, derniereminute qui précise que le parlementaire dont il s’agit, est membre du parti présidentiel : l’Apr. Non content d’avoir été surpris dimanche dernier dans un hôtel de la place en pleins ébats avec la sœur de sa deuxième femme, le député chaud lapin a engrossé une déficiente mentale domiciliée à Mbour.


Un député engrosse une déficiente mentale à Mbour : Il a été surpris dimanche avec la sœur de sa femme
Les auditeurs de Zik fm ont été très surpris d’entendre sur les ondes de cette radio qu’un député membre du groupe parlementaire Benno Bokk Yakar a engrossé une déficiente mentale de 17 ans qui habite la capitale de la petite côte. En plus d’être pédophile, le parlementaire en cause a commis le crime d’entretenir des relations coupables avec une personne vulnérable. D’après le site derniereminute, qui relaie le scandale, le représentant du peuple est un ressortissant de la petite côte et est membre influent du parti au pouvoir. Il ne serait pas à son coup d’essai. Le même site fait état d’une autre indélicatesse du député, qui a été surpris dimanche passé dans un hôtel avec la sœur de sa seconde femme. Au cours de ce rendez-vous galant, les deux tourtereaux ont été filés par la première épouse du mis en cause qui, ayant eu vent des agissements de son mari avec sa bru, les a filés pour les surprendre en pleins ébats. Les confrères du journal en ligne informent que la cocue « s’est ruée sur la partenaire de son mari, qu’elle a tabassée comme c’est pas possible ». Mieux, poursuivent-ils, « elle lui aurait fracturée le doigts au cours de la correction au point de l’envoyer dans un clinique de la place », ajoute le même site. Le mari pris en flagrant délit n’a pas échappé à la furie de sa femme, dont le tapage a alerté les responsables de l’hôtel qui sont intervenus pour tenter d’ empêcher que la dispute entre le député et son épouse, ne dégénère et se propage dans la rue. Mais c’est comme si leur tentative de calmer les protagonistes ont renforcé les ardeurs de la dame, qui s’est mise de plus belle à traiter son mari de tous les noms d’oiseaux. En effet, dépassé par les événements, le député a appelé son gendarme qui a débarqué à l’hôtel pour calmer la fille. La semaine dernière, le vice président de l’Assemblée nationale, le député Moustapha Cissé Lô, révélait que l’hémicycle compte en son sein « des parlementaires qui consomment de la drogue ». Ajoutés à ceux qui passent leur temps à croquer la vie à belles dents, on se demande bien si les préoccupations de la population seront correctement prises en compte. Au moment où les plus hautes autorités se soucient sérieusement du civisme et de la moralisation de la vie sociale, le comportement des élus est d’une actualité éternelle.

NDIOGOU CISSE

Le Pays au Quotidien

Plus d'informations demain sur leral ( La rédaction )