Leral.net | S'informer en temps réel



Un djihadiste oublie de désactiver la géolocalisation et se fait repérer sur Twitter

le 2 Janvier 2015 à 22:37 | Lu 467 fois

Un djihadiste néo-zélandais, parti rejoindre les rangs de Daech en Syrie, a tweeté durant plusieurs mois avec la géolocalisation de sa position activée. Après avoir été repéré, son compte a été désactivé.


Un djihadiste oublie de désactiver la géolocalisation et se fait repérer sur Twitter
Si tous les djihadistes étaient comme lui, Daech aurait du souci à se faire. Le Néo-Zélandais Mark Taylor, parti rejoindre les rangs de Daech en Syrie il y a quelques mois, a tweeté sa position sans s'en rendre compte entre octobre et décembre dernier. C'est le site canadien Ibrabo, spécialisé dans le suivi des activités extrémistes sur les réseaux sociaux, qui relate son parcours, repéré par le Guardian.
Mark Taylor, qui se fait appeler Kiwi Jihadi sur Twitter, a semé ses traces numériques entre Kafar Roma, dans l'ouest de la Syrie, et Al Tabqah, dans le centre du pays. Ibrabo a situé une maison dans laquelle il a passé une semaine début décembre.
Toujours sur place
Il a en outre posté une photo de profil sur laquelle le visage d'un de ses acolytes est reconnaissable. Avec de tels renseignements, les services de lutte contre le terrorisme n'ont qu'à se servir.
Le djihadiste, qui avait brûlé son passeport néo-zélandais après avoir débarqué en Syrie, a cherché à en obtenir un nouveau en octobre. Les autorités lui ont refusé. L'homme serait toujours sur le théâtre des opérations de Daech en Syrie. Son compte Twitter a été suspendu.

Retrouvez cet article sur lexpress.fr


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage