Leral.net | S'informer en temps réel



Un drôle de message posté sur le site de l'aéroport de Ouagadougou : Une blague ?

le 3 Novembre 2014 à 08:56 | Lu 516 fois

L'atmosphère est toujours délétère au Burkina Faso ou deux militaires se disputent le fauteuil de Blaise Compaoré. Au milieu de cette confusion, un drôle de message, qui ressemble fort à une blague, vient d'être posté sur le site de l'aéroport de Ouagadougou.


Un drôle de message posté sur le site de l'aéroport de Ouagadougou : Une blague ?
Hilarant le message que l’aéroport de Ouagadougou a officiellement posté sur son site, s'exclame Le Pop. Ce sont nos confrères de «Libération.fr» qui ont vendu la mèche avant que nos confrères aillent constater sur le site « aeroport-Ouagadougou.com» ce post pas comme les autres en ces temps de trouble dans le pays des Hommes intègres. Voici in extenso le texte. « Des troubles politiques sont en cours au Burkina-Faso et le dernier dénouement est la démission du Président Blaise Compaoré. Un pouvoir militaire dit "de transition" a pris en charge la gestion des affaires courantes (comme cela se fait au Mali, en Côte d'Ivoire, au Niger, en Guinée Conakry, en Guinée-Bissau, etc..). Comme cela se passe habituellement, les directeurs et présidents des différentes institutions publiques ou parapubliques seront prochainement remplacés : des amis et parents de Blaise Compaoré, ces postes seront confiés à des amis et parents du nouveau pouvoir. Ce sera le cas pour la direction de l'aéroport de Ouagadougou ».

« Des élections auront peut-être lieu dans les mois qui viennent si le pouvoir de "transition" ne goûte pas trop aux joies du pouvoir. A défaut d'élection dudit "transitionnel", le Burkina Faso verra l'élection d'un ancien ministre puisque les partis dits "d'opposition" sont dirigés pour la plupart par d'ex-ministres de Blaise Compaoré qui ont déjà fait leurs preuves dans la prévarication et l'incurie. Voyageurs et investisseurs au départ et à destination de Ouagadougou n'ont donc pas à s'inquiéter d'un quelconque changement puisque ces anciens ministres ayant déclenché et organisant les troubles actuels sont ceux qui sont aujourd'hui à la table dite "des négociations". Les Burkinabè de Ouagadougou semblent d'ailleurs enthousiastes à l'idée de confier le pouvoir aux descendants politiques directs de Blaise Compaoré. Les troubles devraient donc rapidement cesser. Il n'est donc recommandé d'aucune manière d'annuler vos voyages vers le Burkina Faso si ceux-ci ont lieu à partir de lundi. Certaines compagnies (Air France, Brussels Airlines..) ont néanmoins suspendu leurs vols sine die, d'autres attendent le feu vert des autorités pour reprendre leurs rotations (Royal Air Maroc, etc.)».


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage