leral.net | S'informer en temps réel

Un enseignant écope de 10 ans de prison pour avoir violé deux demi-soeurs

L’enseignant Amadou Dème restera dans sa cellule pendant 10 longues années. Il a été reconnu hier coupable des délits de viol et de pédophilie sur les demi-sœurs F.T et A.T âgées respectivement de 12 ans et 11 ans.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Septembre 2013 à 10:00 | | 0 commentaire(s)|

Un enseignant écope de 10 ans de prison pour avoir violé deux demi-soeurs
C’est devant une salle pleine à craquer que les demi-sœurs F.T âgée de 12 ans et A.T âgée de 11 ans ont face à leur bourreau. Vêtue d’une robe blanche assortie d’une voile, F.T peine à sortir les mots pour éclairer la lanterne des juges sur l’affaire Dème. Voix tremblante, F.T tente tant bien que mal à ré-ouvrir une vielle plaie qui commençait à se cicatriser.
Devant la barre la petite raconte que c’est un soir vers les coups de 17 h qu’elle est allée chez M. Dème pour lui apporter une clé USB. Arrivée devant la porte de la chambre du prévenu, ce dernier l’intercepte et lui demande de revenir. Comme les filles de son âge, la petite F.T exécute sans piper mot à son ainé et de surcroît enseignant. La fillette revient quelques minutes après chez M. Dème. Là, les carottes étaient cuites puisque l’enseignant avait déjà muri son plan «satanique». Il se déshabille et met un calesson noir avec traits raconte la petite. Comme beaucoup de violeur, le sieur Dème menace F.T de s’en prendre à elle si elle crie ou révèle à qui que ce soit ce qui venait de se passer. Après avoir satisfait sa libido, la jeune F.T sort de la chambre en courant. C’est ainsi qu’elle fut interpellée par sa grande et qui a ensuite informé sa mère. La fille fut amenée à l’hôpital de Kaffrine pour les premiers soins. Le certificat médical qui en découle révèle qu’elle était bel et bien violée.
La demi-sœur, plus chanceuse, est victime d’attouchement sexuels et d’acte de pédophilie. Devant la barre le jeune A.T raconte son passage dans la chambre «fatidique»de son bourreau. Selon elle, Amadou Dème lui avait demandé de lui chercher de la glace. Mais une fois dans la chambre, elle trouve M. Dème presque nu. Il la prend dans ses bras, la pose sur lui et commence à lui faire des attouchements.
Le prévenu très perturbé s’est lancé dans une bataille de dénégation et d’accusation à l’encontre de la mère de F.T qui n’est d’autre que la première épouse du chef de famille. Dans ses déclarations, le détenu plaide qu’il est l’ami de la troisième épouse et que la première ne la digère pas d’où l’origine des ses accusations fallacieuses. Les échanges étaient houleux entre l’accusé et les juges. La défense assurée par Me Ousseynou Faye a plaidé pour la relaxe au bénéfice du doute car, selon lui, l’imputabilité des faits à son client n’est pas établie.
Une version très différente de celle donnée par Me El Malick Diouf avocat de la partie civile qui demande le maintien d’Amadou Dème dans les liens de la prévention et réclame une amande de 5 millions. Le tribunal a finalement reconnu Amadou Dème des faits qui lui son reprochés. Il écope de 10 ans de prison ferme plus une amende de 2 millions.


Source:L’Obs
Senego






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image