Leral.net | S'informer en temps réel

Un ingénieur de la diaspora crée une voiture et annonce l’inauguration de l’avion «SAKALIBA 1.1»

le 2 Mai 2016 à 15:12 | Lu 946 fois

«La créativité c’est percer le banal pour trouver le merveilleux» affirmait le journaliste et commentateur politique Bill Moyers. Cette assertion, l’inventeur Baila Ndiaye en a fait son credo. De sa voiture de fil de fer, Baila Ndiaye est passé à la vitesse supérieure : il crée une voiture.


En effet, ce consultant industriel résidant à Strasbourg, en France, est le premier sénégalais à inventer une voiture. Curieux , persévérant, Baila Ndiaye sera certainement le premier sénégalais à créer «un avion ULM» (Ultra léger motorisé). Sa capacité intellectuelle a aguiché peut-être Me Abdoulaye Wade qui s’est entretenu avec ce grand monsieur à l’occasion d’une audience. Xalima vous dévoile le sénégalais de la diaspora doté d’une capacité créative inouïe.

Agé de 52 ans, Baila Ndiaye est un consultant industriel qui dirige une entreprise d’ingénierie à Strasbourg, spécialisée dans la maintenance électronique avec une branche qui réfléchit à des solutions machines en direction des pays du sud. Panafricain, Baila Ndiaye occupe aussi un poste de manager à «Thiès Industry Motors Team». En 2011, sa «Syndiely » voit le jour. Syndiely est le nom de la voiture qu’il a créée. Syndiely est aussi le prénom de la fille de Me Abdoulaye Wade.

Baila Ndiaye est un admirateur de Maître Abdoulaye Wade et ne s’en cache guère, car il considère que l’homme est «un monument de dignité, de fierté et d’honneur» . A l’en croire d’ailleurs, «Abdoulaye Wade est un homme libre !».

«Un beau matin il m’est venu cette idée saugrenue de voler comme les oiseaux» tels sont les mots de Baila Ndiaye . Audacieux , il nous dévoile son projet : créer un avion. Méticuleux , Baila Ndiaye nous donne plus une précision «l’avion est un Ultra Léger Motorisé Pendulaire (ULM)». Un ULM est un aéronef sustenté par une voilure rigide qui se pilote par déplacement du centre de gravité. L’ingénieux ingénieur informe avec certitude «c’est fort possible que le vol inaugural de l’avion ait lieu en décembre». Il poursuit «à l’occasion du vol vole inaugural, il décollera du monument de la renaissance». Un projet qui lui tient manifestement à cœur.

La rédaction de Leral - Avec Oumar Bâ
Correspondant de Xalima à Paris