leral.net | S'informer en temps réel

Un jeune homme placé en garde à vue, trouve la mort de façon suspecte

NETTALI.NET - Du rififi dans les locaux de la gendarmerie de Karang. Un jeune homme de 32 ans du nom de Modou Bakhoum y a trouvé la mort. Ses parents accusent les éléments de la gendarmerie de Karang d’avoir causé la mort du jeune homme qui aurait été torturé, selon eux. Le procureur de la République saisi de cette affaire, a demandé l’autopsie du cadavre.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Janvier 2009 à 03:46 | | 0 commentaire(s)|

Un jeune homme placé en garde à vue, trouve la mort de façon suspecte
Selon la correspondante de la Rfm à Fatick qui relate l’affaire, les faits se sont déroulés dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 janvier 2009. Des éléments de la gendarmerie de Karang ont fait irruption au domicile de la famille Bakhoum. Les informations en leur possession indiquent que Modou Bakhoum se livre au trafic de chanvre indien. C’est dans sa chambre que ce dernier est cueilli. Sur place, selon toujours la correspondante de la Rfm qui a reçu des témoignages, le jeune homme attaché par les gendarmes, sera frappé et maltraité avant d’être conduit à la brigade.

Qu’est-ce qui s’est passé par la suite dans les locaux de la gendarmerie ? L’enquête ouverte le dira. Toujours, est-il que les parents de Modou Bakhoum seront informés dans la matinée de ce vendredi que le jeune homme est décédé. Les explications fournies par la gendarmerie n’ont pas satisfait les parents de Modou Bakhoum qui disent que celui-ci a trouvé la mort, à la suite d’actes de torture. C’est ainsi qu’ils ont saisi le procureur de la République qui a décidé de faire autopsier le corps de la victime par un médecin-légiste, dès ce samedi

Les autorités de la gendarmerie saisies par la Rfm déclarent que ce serait aller trop vite en besogne que de dire que le jeune homme a trouvé la mort à la suite de sévices que lui auraient infligé les éléments de Karang. Elles déclarent qu’une enquête est ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de la mort du jeune Modou Bakhoum.

- Par Mayaram -






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image