Leral.net | S'informer en temps réel



Un journaliste de BuzzFeed agressé lors d’un rassemblement de la Ligue de Défense Juive

le 26 Octobre 2015 à 13:44 | Lu 361 fois

Un journaliste de BuzzFeed agressé lors d’un rassemblement de la Ligue de Défense Juive

Le journaliste de BuzzFeed France David Perrotin se rend place de la Bourse à Paris, devant le siège de l’agence de presse AFP, pour couvrir un rassemblement annoncé par l’Organisation juive européenne (OJE), l’association Impact et la Ligue de défense juive (LDJ) qui souhaitaient «demander des comptes aux médias coupables de désinformation sur Israël».

Si l’interdiction de la Ligue de défense juive avait été évoquée par le gouvernement il y a un an, ce rassemblement de jeudi avait été déclaré au préalable à la préfecture. L’organisation américaine dont elle s’est inspirée, la Jewish Defense League (JDL) est, elle, classée comme organisation terroriste par les Etats-Unis. La Ligue est également interdite en Israël.

Comme il le fait régulièrement en reportage, notre journaliste a rendu compte en direct, sur son compte Twitter, des faits survenus lors de ce rassemblement. Il a évoqué les slogans scandés devant l’Agence France Presse, la présence de drapeaux de la LDJ et de ses militants. Il a également prévenu que la tension lors de ce rassemblement s’intensifiait. Des œufs puis un projectile  ont été lancés sur la façade du bâtiment et de nombreusesinsultes  et menaces  ont été proférées à l’encontre des journalistes de l’agence.

A 19h53, une manifestante a interpellé David Perrotin:

«C’est pas bien de prendre des photos

- Ah bon? Vous en prenez aussi pourtant…

- Oui, mais vous êtes journaliste.»

À ce moment-là, David Perrotin ne s’est pas identifié en tant que journaliste par crainte pour sa sécurité.

«Je sais qui vous êtes, j’ai des informations sur vous

-…

- Vous êtes David Perrotin. Attendez, je préviens la LDJ que vous êtes là.»

David Perrotin a déjà couvert la LDJ et ses alliés. Se sachant reconnu, il s’est écarté du rassemblement et s’est dirigé vers les fourgons de CRS stationnés à quelques mètres de la place de la Bourse. Il a expliqué la situation à un policier, qui a contacté ses collègues pour lui assurer une protection. Lors de ce temps d’attente, une dizaine de jeunes, manifestement membres ou sympathisants de la LDJ, se sont approchés visage cagoulé ou tête casquée.

Le policier a alors demandé à notre journaliste de «courir vers les collègues» qui gardaient à ce moment précis les entrées de l’AFP.

Lorsque David Perrotin a couru pour traverser la route et rejoindre le cordon de CRS, la dizaine de jeunes l’a insulté avant de le pourchasser puis de le frapper. Il a reçu plusieurs coups dans le dos qui n’ont heureusement pas laissé de marques, et un coup à la tête, qui selon un policier était un coup de casque d’un manifestant. Dans la confusion, les policiers ont d’abord donné quelques coups à David Perrotin avant de comprendre qu’il était journaliste. Ils l’ont alors laissé entrer se réfugier dans les locaux de l’AFP en repoussant les militants de la LDJ avec leurs matraques.
 

Il y est resté entre 30 et 45 minutes avant que l’affrontement entre les 24 manifestants (selon les comptes d’un policier présent dans les locaux de l’AFP) et les CRS se termine. Le commissaire présent sur les lieux a décidé «d’exfiltrer» en camion David Perrotin avec l’aide de plusieurs CRS. BuzzFeed France a contacté la LDJ pour savoir pourquoi David Perrotin avait été ciblé, et avons reçu un mail vide en réponse. Nous avons également contacté la préfecture de police de Paris pour une réaction.

Ces violences contre un journaliste en train de faire son travail sont inacceptables, et portent atteinte à la liberté de la presse. 

buzzfeed