leral.net | S'informer en temps réel

Un juin pour Luc Nicolaï

Ce mois de juin est un mois riche en événements pour Luc Nicolaï. En effet, plusieurs fronts s’ouvrent pour le promoteur de lutte qui organise le vendredi 12 juin prochain un combat de lutte dédiée à la diva Coumba Gawlo Seck. Un combat prévu en mai dernier et repoussé au lendemain de son face à face avec la Cour d’appel de Dakar qui statuera, le mercredi 8 juin prochain, sur l’affaire dite de la drogue du Lamantin Beach hôtel de Saly pour laquelle le promoteur de la Petite Côte est impliqué. D’aucuns y voient déjà une stratégie bien huilée du promoteur.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Juin 2015 à 17:29 | | 4 commentaire(s)|

Un juin pour Luc Nicolaï
Poursuivi d’association de malfaiteurs, de complicité de tentative d’extorsion de fonds, d’entrave à l’exercice de la justice et d’importation de drogue, Luc Nicolaï a été accusé d’avoir, de mèche avec les douaniers Abdou Khadre KEBE et Pape Massiré THIAM, et deux employés de l’hôtel Djibril DIOP et Lamine MBAYE, introduit de la drogue dans le bureau de Bertrand Touly.

Sauf renvoi, le Président de la Cour d’appel de Dakar va procéder ce mercredi à la réouverture des débats dans cette affaire qui avait vu Luc Nicolai condamné à cinq ans de prison dont 3 ans ferme par le juge correctionnel. Il avait été libéré après deux ans derrière les barreaux à la faveur d’une liberté conditionnelle.

Le feuilleton judiciaire qui oppose Eumeu Sène à Luc Nicolaï n’a pas également connu son épilogue. L’affaire s’était déjà soldée par la condamnation du lutteur à payer 22 millions de FCfa au promoteur. La Cour d’appel devait statuer le jeudi 4 juin après la procédure de défense à exécution initiée par le lutteur de Pikine.

Le lutteur et chef de fil de l’écurie « Tay Shinger », poursuivi pour non respect d’un contrat, était condamné en première instance. L’ancien pensionnaire de l’écurie Boul Faalé de Mohamed Ndao dit Tyson est contrait à payer 22 millions de F CFA au promoteur de lutte, de la Petite Côte.

Autre feuilleton judiciaire du promoteur de lutte devant la Cour d'Appel de Dakar, celle opposant Luc Nicolaï et son comptable Souleymane Diallo. Le premier nommé avait porté plainte contre son collaborateur pour faux et usage de faux. Il l’avait accusé d’avoir volé son cachet pour endosser un chèque de 20 millions émis à l’ordre de son entreprise Sci Tawfekh par la société Groupo Numero Uno mais aussi d’avoir détourné la somme de 2 millions 900 mille FCfa, représentant un mois de loyer. Ainsi, jugé en décembre 2014, le comptable est relaxé du délit de faux mais condamné à 6 mois assortis du sursis pour abus de confiance.

Cependant, il était maintenu dans les liens de la détention pour une plainte de Jean Pierre Sauveur Granatelli, un des associés de Luc Nicolaï. Ce n’est que le 22 janvier 2015 qu’il a été élargi, suite à un non-lieu du juge. Libre, Souleymane Diallo veut à présent laver son honneur.

Il a donc décidé d’ester en justice Luc Nicolaï et son associé pour diffamation. Au premier, il réclame la somme de 300 millions pour dommages et intérêt et au second, la somme de 200 millions pour abus de constitution de partie civile. L’affaire est enrôlée pour le 23 Juin prochain devant la Cour d’appel.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image