Leral.net | S'informer en temps réel



Un manifestant chinois broyé par un bulldozer

le 26 Septembre 2012 à 13:23 | Lu 591 fois

Cette image fait immanquablement renaître le spectre funeste des massacres de la place Tian'anmen (Pékin), théâtre au printemps 1989 de répressions sanglantes.


Un manifestant chinois broyé par un bulldozer
Expulsé de force de son domicile par les autorités chinoises pour des raisons économiques, un citoyen de la ville de Changsha avait décidé de manifester publiquement son courroux. En effet, He Zhi Hua a refusé de troquer une petite somme d'argent contre un départ. En guise de protestation, il s'est couché sur la rue. Comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessus, le manifestant a été écrasé volontairement par un bulldozer, prévu pour la construction d'une nouvelle autoroute.

L'exécution aurait été ordonnée par le vice-bourgmestre de la localité.
A Changsha, les expulsions forcées sont devenus très fréquentes, ce qui a déjà provoqué des protestations de masse. Même si les autorités chinoises ont bien tenté d'étouffer l'affaire en cachant le cadavre (littéralement broyé), des clichés (choquants) de ce bain de sang font actuellement le tour du monde. Les membres de la famille de la victime se seraient même vu proposer une somme d'argent pour éviter qu'ils n'ébruitent les faits. Ce n'est pas la première fois que le Parti Communiste chinois, autoritaire dans sa vision de la nation, procède à des répressions de ce genre.

Censure oblige, les médias officiels chinois n'ont pas relaté l'incident. En revanche, sur Weibo (la version chinoise de Twitter), de nombreuses personnes ont fait part de leur indignation. Les images du massacre de Tian'anmen sont encore très vivaces dans la mémoire collective du pays.