leral.net | S'informer en temps réel

"Un million cinq cent mille francs, c’est dérisoire comme salaire d’un DG au Sénégal"

L’artiste Baba Hamdy s’est invité dans le débat qui oppose le nouveau DG du Bureau sénégalais des droits d’auteur au président du conseil d’administration, Aziz Dieng. Nommé par Youssou Ndour, le ministre de la Culture et du Tourisme, le juriste Mounirou Sy s’est d’emblée signalé par sa volonté de doubler son salaire. Ce qui a naturellement heurté…


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Juillet 2012 à 17:41 | | 2 commentaire(s)|

"Un million cinq cent mille francs, c’est dérisoire comme salaire d’un DG au Sénégal"
Pour Baba Hamdy, « la somme d’un million cinq cent mille francs, est dérisoire comme salaire d’un DG au Sénégal ». Dans son argumentaire, le spécialiste du folk rappelle que le Chef de l’Etat avait voulu prendre de nouvelles mesures pour mettre de l’ordre au niveau des différentes directions nationales.

Il avait décidé de plafonner les différents salaires des DG à 5 millions de nos francs.

Il souligne qu’au moment ou certains directeurs percevaient des salaires de 10 à 15 millions d’autres se contentaient d’un minima d’1 500 000 F cfa.

Le nouveau troubadour du folk estime qu’un directeur de société nationale est trop sollicité et « pour le mettre à l’abri des tentations et de certaines pratiques mafieuses, il faut lui octroyer un salaire décent. »

"La petite enveloppe de 25 millions par an a laissé la porte ouverte à tous les abus"

Premier artiste à se prononcer sur la question depuis que le salaire du DG du BSDA fait le buzz, Baba Hamdy, dans un communiqué rendu public lundi 16 juillet, juge que qu’il faudrait plutôt se pencher « sur les 35 % que le BSDA ponctionne sur le dos des artistes. Il faut aussi revoir le système de rémunération à la hausse et surtout contraindre la RTS à payer convenablement nos droits. La petite enveloppe de 25 millions par an a laissé la porte ouverte à tous les abus. Ce qui fait que toutes les télévisions et radios privées refusent de payer correctement les droits d’auteur ».

Autres griefs, le changement de statut du bureau et l’érection d’une nouvelle société de gestion collective des droits des artistes. Conclusion pour Baba Hamdy Diawara, « il ya beaucoup de problèmes plus importants qui attendent le nouveau directeur. L’heure est grave et il faut plutôt se pencher sur l’essentiel et attaquer rapidement les nombreux chantiers qui attendent la nouvelle équipe pour la bonne marche du secteur. »


Source:NETTALI.NET



1.Posté par schwarzeraal le 17/07/2012 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour un pays qui n´avance pourquoi payer ces grossses sommes aux paresseux qui ne vont rien bouger.toucher cent fois plus que la moyenne et dire que c´est derisoire . il faut etre senegalais pour le dire. ou alors on vous laisse toucher ces sommes et la moitié ira au fisc pour soutenir les badolos du pays .

2.Posté par albert le 18/07/2012 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on ne force personne à être DG!! C'est bien de diminuer les salaires cela permettra à ceux qui veulent vraiment travailler pour le sénégal d'être en première ligne. Les vautours aiment l'argent. Il faut également éviter le cumul de poste. Un professeur de enseigner!! Un musicien doit faire du spectacle!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image