leral.net | S'informer en temps réel

"Un ministre Conseiller du président Macky Sall a créé sa propre banque",

Le Bureau National de la Coalition «Jubanti Sénégal» s’est réuni ce samedi 20 Août 2016 afin d’examiner l’actualité nationale. Une attention toute particulière a été accordée aux affaires suivantes : Affaire Aïda Ndiongue, la banque du ministre conseiller Baba Diao, la gestion du pétrole et à l’affaire des réseaux de sénégalaises «vendues» en Arabie Saoudite.


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Août 2016 à 00:57 | | 22 commentaire(s)|

«C’est sous le règne du président Macky SALL que les sénégalais apprennent qu’un Ministre Conseiller a créé sa propre banque. Il s’agit de Monsieur Baba Diao qui a fondé la Banque «OUTARDE SA». Cette institution financière a été créée le 14 mars 2016 sous le NINEA Numéro : 005849940.

L’immatriculation au registre du commerce et du crédit mobilier est SNDKR2016B6228, pour un capital de 10 milliards de FCFA. Nous demandons à la Banque Centrale de la BCEAO d’ouvrir une enquête rigoureuse avant d’octroyer une licence à Baba DIOA car nous vivons dans une zone envahie par des réseaux de blanchiment de capitaux destinés aussi au financement du terrorisme et à la haute délinquance. Etant Ministre Conseiller, Monsieur Baba DIAO s’expose naturellement à des poursuites de la CREI. Jubanti Sénégal et ses Conseillers examinent les conditions de saisine de cette juridiction pour clarifier les conditions de création de cette banque. La CENTIF et le GIABA seront aussi saisis pour l’ouverture d’une information judiciaire sur cette banque et sur d’autres activités dans lesquelles le nom de Baba DIAO est cité», sert le bureau national de «Jubanti Sénégal».

L’exploitation de l’or confiée à une entreprise anglaise
Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, ledit bureau souligne que «le Président de la République Macky Sall a signé au mois de juillet un contrat de concession pour l’exploitation de l’or à l’entreprise anglaise «Toro Gold». Cette concession minière concerne la localité de Kédougou. L’entreprise anglaise aurait lancé un emprunt de plusieurs millions de dollars pour l’exploitation de cette mine prévue en 2018. Pour le moment, les citoyens sénégalais ignorent les conditions dans les lesquelles, cette concession a été octroyée à cette entreprise anglaise». «Toro Gold serait une société britannique dont le staff est à 95 % sénégalais. Qui sont ces sénégalais ?», s’interroge-t-il.

Affaire Aïda Ndiongue
La Coalition se joint à «cette vague d’indignations qu’a suscité la condamnation de Mme Aïda Ndiongue par la Cour Suprême». Et selon elle, «aujourd’hui, tous les «goorgorlous» sont menacés par ce régime qui s’acharne sur des citoyens qui se sont fait tout seul. Mme Aïda Ndiongue n’a jamais occupé des fonctions administratives. Son cas n’entre pas dans le cadre défini par la Loi 81-54 du 10 juillet 1981 créant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Mme Aïda Ndiongue n’a jamais été ni ordonnatrice de dépense, ni administratrice de crédit encore moins comptable d’une structure d’Etat».

Ainsi, Jubanti Sénégal dénonce «cette théâtralisation de la traque orientée des biens supposés mal acquis. La vérité, c’est que la lutte contre la corruption a été abandonnée par les autorités depuis le limogeage de Mme Nafy Ngom Keïta et le classement sans suite des plaintes déposées contre des proches du Gouvernement. Ceci est aussi confirmé par le refus des plus hautes autorités du pays de s’acquitter à la déclaration de leur patrimoine» et estime «que Mme Aïda Ndiongue est victime d’acharnement d’un pouvoir qui a échoué dans sa lutte contre la corruption».

Gestion du pétrole
«Nous portons la voix des citoyens sénégalais qui, depuis 2012, s’interrogent sur les recettes obtenues des recherches et de l’exploitation pétrolières. Depuis 1950, le Sénégal produit du gaz et du pétrole. Les ressources pétrolières sénégalaises sont exploitées dans la plus grande opacité. Par exemple, l’entreprise anglaise Cairn Energy vise 473 millions de barils de brut au Sénégal. Pétro Tim parrainée par le frère du Président Sall s’est retirée avec plusieurs milliards de FCFA illicitement gagnés. Nous avons les mêmes craintes que l’ancien premier Ministre Abdoul Mbaye qui s’interroge sur l’affaire Ovidu Tender condamné pour corruption dans son pays. Nous avons parcouru la réponse du premier Ministre Mouhamed Boun Abdallah DIONE suite aux interpellations de Monsieur Abdoul MBAYE. Le renvoi au prochain rapport du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE) nous parait incongru lorsqu’on sait que cette structure est dirigée par le Ministre Conseiller Ismaïla Madior FALL. Ce rapport est déjà biaisé et décrédibilisé », formule la coalition.

(Jubanti Sénégal)






Hebergeur d'image