leral.net | S'informer en temps réel

Un père et sa fille écopent de six mois avec sursis pour coups et blessures volontaires

Le tribunal des flagrants de Dakar, siégeant mardi, a condamné un père et sa fille à six mois assortis de sursis pour coups et blessures volontaires sur leur colocataire, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Février 2013 à 17:42 | | 0 commentaire(s)|

Un père et sa fille écopent de six mois avec sursis pour coups et blessures volontaires
Les faits se sont déroulés le 31 janvier dernier lors d’une bagarre entre des colocataires. L’un deux, un homme âgé dune quarantaine d’années, s’en était sorti avec une main fracturée et une incapacité temporaire de travail de 25 jours.

A la barre, les deux prévenus, un père et sa fille, ont nié avoir porté des coups sur leur colocataire. ‘’Je n’ai pas levé la main sur lui.

C’est lui qui a pris le gourdin dans son atelier et, en voulant le lui arracher, il s’est blessé’’, a expliqué le père, âgé de 46 ans.

‘’ Je l’ai battu avec un tuyau une seule fois quand je l’ai vu gifler ma mère’’, a de son côté expliqué sa fille, ajoutant : ‘’A chaque fois qu’on faisait le ménage, il [la victime] se mettait à déverser de l’eau sur le perron.’’

‘’ Je ne pouvais pas me défendre. J’étais seul contre eux. Le père m’a lancé un gourdin à la main. C’est après avoir une radiographie que le médecin m’a dit que j’avais une fracture’’, a pour sa part raconté la victime.

Il a ajouté : ‘’En réalité, c’est le partage du paiement d’une facture d’électricité qui est à l’origine de notre bagarre et non l’eau que j’ai déversée sur le perron.’’

Le procureur a relevé que la fille a maintenu ses aveux à la barre, en reconnaissant avoir porté des coups à la victime.

‘’Même si il ya une fracture à la main, l’imputabilité ne peut pas être établie contre le père’’, a t-il toutefois nuancé, demandant au tribunal de déterminer une peine.

La défense, pour sa part, a plaidé pour une application bienveillante de la loi pour la fille, et la relaxe pour le père.

Le tribunal, après en avoir délibéré, a déclaré la fille coupable de coups et blessures volontaires. Pour le père, les faits ont été disqualifiés en violences et voies de fait. Les deux prévenus ont été tous condamnés à six mois assortis de sursis.


APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image