leral.net | S'informer en temps réel

Un promoteur voulait le faire arreter: Les déboires de Salam Diallo en Gambie

Parti pour se produire le 24 décembre en Gambie, le lead vocal du Nokoss Band, Salam Diallo a eu des démêlés avec un promoteur qui a tenté de lui interdire de se produire avec un autre alors qu’il est sous contrat avec lui. Ce que Salam a refusé de toutes ses forces en accusant ce dernier de vouloir jeter le discrédit sur lui et de se faire un nom.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Décembre 2010 à 17:05 | | 1 commentaire(s)|

Un promoteur voulait le faire arreter: Les déboires de Salam Diallo en Gambie
En effet, venu se produire le 24 décembre dernier dans la boite de nuit « DUPLEX » au pays de Yaya Diammeh, un producteur avec qui, il est lié par un contrat s’est présenté à lui avec des policiers et une note d’avocat pour l’interdire de tenir son concert tant qu’il ne lui paye pas 5 millions de francs CFA. En fait, selon les informations que nous avons reçues, le lead vocal du Nokoss Band était sous contrat avec ce promoteur du nom de Lamine Thiam et a voulu se produire pour un autre du nom de Lamine Manga. Ce que Thiam n’a pas voulu accepter.
Ce dernier a tenté de capoter la production de « l’ambianceur » des boites de nuit dakaroises. Mais plus de peur que de mal car Salam s’est toutefois produit après l’intervention d’autorités gambiennes.
Mais selon l’auteur de « Goana » que nous avons joint au téléphone, Lamine Thiam « cherche seulement à se rendre célèbre » en l’attaquant de cette manière parce qu’en réalité, il est jaloux de n’avoir pas obtenu cette date et cherche à jeter le discrédit sur lui.
Quelle est l’origine du malentendu entre Salam Diallo et Lamine Thiam ? « J’ai signé deux contrats de productions en Gambie avec Lamine Thiam . Nous avons s’exécuté le premier. Mais il m’est resté redevable d’un reliquat qu’il a payé bien après à Dakar. Pour le deuxième contrat, je lui ai exigé de payer cash avant de me produire. Il n’a pas pu jusqu’à ce que la date soit échue. Et quand il a voulu que je vienne, il s’est confronté à un problème de lieu. Finalement je lui ai dit d’attendre après décembre car j’ai pris beaucoup d’engagements durant ce mois », explique Salam Diallo . Le chanteur ajoute avoir un contrat de production avec un certain Lamine Manga le vendredi 24 décembre dernier au Night Club « Duplex » en Gambie. C’est quand il est arrivé que Lamine Thiam s’est présenté à lui avec deux policiers pour lui réclamer 5 millions de francs Cfa sous condition de ne pas se produire.« Nous nous sommes expliqués après je suis parti dormir jusqu’à l’heure de ma production. Entre temps, lui Lamine Thiam a appelé Dj Koloss de Zik Fm à Dakar, pour lui dire qu’il m’a amené à la police pour faute d’avoir honoré mon contrat avec lui. La nuit, il est revenu en boite pour m’importuner mais des autorités ayant étés informées de son acte avec ses policiers , auraient agi pour lui mettre les points sur les I », narre le lead vocal du Nokoss Ban .
Salam Daillo dit s’être finalement produit sans anicroche au « Duplex » avec Lamine Manga jusqu’à 5 heures du matin avant de revenir à Dakar le samedi ou il à « cassé la baraque » à Yengoulene le même jour .
Par ailleurs, Salam entend porter plainte contre Lamine Thiam cette semaine avec l’aide de son avocat, Me Dior Diagne .
Walf Grand Place



1.Posté par ndiakhoum le 28/12/2010 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

goor djigéén bou kata ndéme bi.domoram gambiens yi danio waroone ray sa nday rek.
fééééék

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image