leral.net | S'informer en temps réel

Un site prétend enseigner l’art de l’arnaque en ligne

Pour plus de 1 500 dollars, la Cash paradise academy promet d’apprendre à qui le souhaite comment devenir un cybercriminel. À moins qu’il ne s’agisse d’une arnaque pour arnaqueur...


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Octobre 2010 à 01:47 | | 0 commentaire(s)|

Un site prétend enseigner l’art de l’arnaque en ligne
Il y a les écoles qui enseignent la sécurité informatique. À l’instar de la Hacker Academy, elles se veulent respectables et porteuses d’une certaine éthique. On y apprend l’art de l’intrusion, essentiellement pour se protéger contre les attaques informatiques.

Mais avec l’explosion de la fraude en ligne, d’autres ont décidé d'initier leurs élèves au côté obscure de la force. C’est le cas de la "Cash paradise academy". Un site qui propose pour environ 2 000 dollars de transformer monsieur Tout le Monde en dangereux pirate informatique.

Tout est illégal, mais peut rapporter gros. Comment voler les utilisateurs de Skype ou encore plumer les joueurs de poker en ligne sont quelques "matières" au menu de ce cursus hors norme. Le créateur du site, un Russe, explique, dans un anglais très approximatif, qu’il assure même un suivi personnalisé de la formation par chat !

Jusqu’à présent, il fallait surfer sur les bas-fonds du Net, sur des forums ultra-spécialisés et souvent hostiles au tout-venant, si on voulait dégoter des conseils en délinquance virtuelle.

Reste que les internautes tentés par la cybercriminalité devraient être plus attentifs avant de cliquer sur la souris. Rien n’indique que la "Cash paradise academy" est une arnaque pour arnaqueurs. On signe, on paie et on ne voit rien venir ? De bien entendu, pas de numéro de téléphone pour se plaindre…

N’empêche. Un tel site semble être dans la logique du Web. La fraude informatique est en plein essor. L'économie mondiale a subi une perte de 560 millions de dollars en 2009 soit le double de 2008, selon un rapport du FBI. La conférence InfoSecurity 2009 à Londres, a mis en évidence l’importance de cette délinquance. Aujourd’hui, un virus pour infecter 1 000 ordinateurs coûte 23 dollars. Et pour 300 dollars par mois, un pirate peut fournir un lot de numéros de cartes de crédit.

France 24






Hebergeur d'image