Leral.net | S'informer en temps réel



Un spot TV pro-Obama fait scandale aux États-Unis

le 10 Août 2012 à 12:19 | Lu 263 fois

La campagne présidentielle s'envenime. Dans une vidéo financée par les démocrates, un homme accuse implicitement Mitt Romney d'être responsable de la mort de sa femme.


Un spot TV pro-Obama fait scandale aux États-Unis
Les partisans de Barack Obama n'y vont plus par quatre chemins pour taper sur Mitt Romney. Dans le dernier spot télévisé du comité de soutien Priorities USA Action, le sidérurgiste Joe Soptic laisse entendre que le candidat républicain à la présidentielle américaine serait responsable de la mort de sa femme.

<iframe title="MRC TV video player" width="420" height="360" src="http://www.mrctv.org/embed/115751" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
Cet ancien employé de GST Steel faisait partie des 700 ouvriers qui ont perdu leur emploi en 2001 lors de la faillite de l'aciérie, rachetée par Bain Capital, le fonds d'investissement de Mitt Romney. «Quand Mit Romney et Bain ont fermé l'usine, j'ai perdu mon assurance-maladie, et ma famille a perdu son assurance-maladie», raconte-t-il face caméra. Quelques années plus tard, sa femme est tombée malade mais, dépourvue d'assurance, elle n'a pas consulté de médecin. En 2006, elle est morte d'un cancer. Si le lien causal n'est pas explicitement établi, la culpabilité de Bain est lourdement insinuée. «Je ne pense pas que Romney se rende compte de ce qu'il a fait aux gens. Et en plus, je ne pense pas qu'il s'en préoccupe», conclut-il.

Des erreurs factuelles
Le problème, c'est que certains éléments de cette histoire sont erronés. Romney n'était plus à la tête de Bain en 2001 et surtout, Madame Soptic ne dépendait pas de l'assurance maladie de son mari puisqu'elle avait la sienne, qu'elle a néanmoins perdue lorsqu'elle a été à son tour au chômage. Les républicains ont immédiatement dénoncé la «malhonnêteté» et la «bassesse» du procédé. Il faut dire que les erreurs factuelles ont sensiblement décrédibilisé la vidéo, à tel point que l'entourage d'Obama s'est empressé de prendre ses distances, en affirmant ne «pas avoir connaissance» de l'histoire de la famille.

Mais au lieu de pleinement profiter de ce dérapage des démocrates, le camp républicain s'est tiré une balle dans le pied en apportant une réponse pour le moins inattendue: si les Soptic avaient vécu dans le Massachusetts, «ils auraient bénéficié de l'assurance santé mise en place par Mitt Romney lorsqu'il était gouverneur», a déclaré sur Fox News une porte-parole du candidat mormon. Une gaffe impardonnable alors que les conservateurs se battent depuis des mois pour dénoncer la réforme santé obtenue par Obama et poussent Mitt Romney à renier le système de sécurité sociale qu'il avait mis en place dans son Etat.


Par Laura Raim