leral.net | S'informer en temps réel

Unai Emery pourrait payer la déroute à Barcelone

Conforté à son poste d'entraîneur du Paris Saint-Germain par le président Nasser Al-Khelaïfi après l'élimination en Ligue des Champions face au FC Barcelone (4-0, 1-6), Unai Emery ne serait en réalité pas assuré d'être à la tête du club l'an prochain. Comme Laurent Blanc avant lui, le technicien espagnol pourrait payer l'agacement du propriétaire du PSG...


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Mars 2017 à 19:02 | | 0 commentaire(s)|

«Depuis son arrivée, Unai Emery travaille énormément chaque jour pour faire progresser cette équipe. Nous devons maintenant tirer tous les enseignements de cet échec et non pas réagir sous le coup de l'émotion. J'ai déjà eu de longues conversations avec le coach ces deux derniers jours. Unai a des qualités en lesquelles nous croyons. Il a mon soutien plein et entier. Avec lui, nous allons parler des changements qui seront nécessaires à l'intersaison.»


La semaine dernière, le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi a publiquement soutenu son entraîneur Unai Emery après l'élimination en 8e de finale de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone (4-0, 1-6). Mais après tout, l'Espagnol ne serait pas le premier coach conforté puis viré par le PSG...

Le propriétaire du PSG furieux !
Car selon les informations du quotidien L'Equipe, l'avenir d'Emery au PSG n'est absolument pas assuré ! Si le technicien ibérique va bel et bien terminer la saison sur le banc francilien, son poste a été grandement fragilisé par cette énorme déroute en C1 et sa présence l'an prochain aux commandes du club de la capitale, reste incertaine.

En effet, le propriétaire du PSG, l'émir Al-Thani, était furieux après le fiasco contre les Blaugrana, qu'il vivrait encore plus mal que l'élimination en 2016 contre Manchester City (2-2, 0-1) en quarts de la C1. Et on se rappelle très bien que ce revers face aux Citizens avait provoqué le départ de Laurent Blanc, viré l'été dernier malgré un quadruplé sur la scène nationale. La jurisprudence Blanc...


Et un tel scénario n'est pas à écarter pour Emery ! Si l'Espagnol semble dans l'obligation de remporter la Ligue 1, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue sur cette fin d'exercice pour sauver sa tête, un carton plein ne serait absolument pas une garantie pour l'avenir d'Emery. Et ce ne sont pas les rumeurs concernant un intérêt du PSG pour les entraîneurs de l'Atletico Madrid Diego Simeone et de Tottenham Mauricio Pochettino qui vont calmer l'agitation autour de l'ancien coach du FC Séville.








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image