Leral.net | S'informer en temps réel



Une Américaine condamnée pour le rapt d'un bébé en 1987

le 1 Août 2012 à 09:21 | Lu 673 fois

La ravisseuse avait élevé cette fillette comme son propre enfant pendant 23 ans. Jusqu'à ce que la victime du rapt, devenue adulte, ne la démasque.


Une Américaine condamnée pour le rapt d'un bébé en 1987
Un crime irréparable. Ann Pettway, une Américaine de 50 ans a été condamnée lundi à 12 ans de prison pour avoir volé un bébé de trois semaines dans un hôpital de New York en 1987. L'accusée, déficiente mentale, avait élevé pendant 23 ans comme sa propre fille la petite Carlina White avant que cette dernière ne découvre finalement sa véritable identité.

C'est à l'âge de 16 ans que Carlina, rebaptisée Nance Nejdra par Ann Pettway, commence à se poser des questions sur ses origines. La jeune fille, enceinte, trouve que sa mère, qui consomme de la drogue et la maltraite, ne lui ressemble pas. De plus, à plusieurs reprises, Ann Pettway refuse de lui fournir une copie de son certificat de naissance.

«Nous avons toujours pensé qu'elle reviendrait un jour»
Poussée par le doute, Carlina se décide en décembre 2010 à consulter le site internet national recensant les enfants disparus. Après quelques recherches, elle repère une photo d'un bébé qui lui ressemble beaucoup ainsi qu'à sa fille. Carlina contacte alors le site web qui la met en relation avec Joy White, 41 ans, sa mère biologique. Des tests ADN vont rapidement confirmer leur filiation.

En janvier 2011, la jeune femme rencontre enfin sa mère et l'ensemble de sa famille. «C'était un moment magique. Carlina n'était pas une étrangère pour nous. Nous avons avons toujours pensé qu'elle reviendrait un jour», a déclaré à ABC News sa grand-mère Elizabeth White. Dans la foulée, un mandat d'arrêt est délivré contre Ann Petteway qui se rend elle-même à la police. Mise en accusation, la ravisseuse plaide coupable d'enlèvement en février, une procédure qui lui a permis de réduire sa peine, et d'éviter d'encourir la prison à vie.

«J'aime ma fille, et je veux être désormais là pour elle», a déclaré lundi Joy White à propos de Carlina, qui a aujourd'hui 25 ans et vit à Atlanta. «Ça me brise le cœur en l'écoutant parler de sa tante ou de son petit frère alors qu'ils ne font pas partie de notre famille», a-t-elle expliqué. De leur côté, les avocats d'Anne Pettway ont expliqué que leur cliente n'avait pas voulu faire de mal, mais avait été poussée à l'acte «par un désir désespéré d'avoir un enfant après plusieurs fausses couches», rapporte le New York Times . L'accusée a demandé pardon à la famille biologique de Carlina mais ses regrets n'ont pas suffi à apaiser la douleur des parents, aujourd'hui séparés, qui espéraient une condamnation plus lourde en réparation de l'enlèvement de leur bébé.


Par lefigaro.fr