Leral.net | S'informer en temps réel



Une France historiquement terre d’asile, devenue terre pour voyous

le 26 Juin 2014 à 14:47 | Lu 443 fois

La France a toujours accueilli sur son sol des opposants étrangers, leur a accordé le droit d’asile et même la nationalité.


Une France historiquement terre d’asile, devenue terre pour voyous
Les opposants marocains, les vrais ceux des années 60-70, qui ont vécu les années dites de plomb ont, pour leur très grande majorité, convergé vers ce pays, mais également en Belgique, aux Pays Bas, en Allemagne, en Espagne et au Canada.

Ces opposants marocains avaient de la fierté et de la dignité ainsi qu’un sens aigû de l’honneur. Ils étaient instruits et avaient une culture politique pointue.

Ils n’ont jamais été manipulés par des parties étrangères pour nuire à leur pays, bien au contraire ils l’ont toujours défendu malgré leur opposition au système politique marocain et les douleurs qu’ils ont subies durant leur emprisonnement ou la perte d’un de leur proche.

Des opposants qui ont aujourd’hui soixante ans et plus, dont une bonne partie est retournée au Maroc au moment de l’accession au Trône de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Il est vrai que le Souverain marocain avait donné ses instructions pour que le dossier des années de plomb soit traité avec justice avec la mise en place le 12 avril 2004 de l’Instance Equité et Réconciliation (IER).

Un organisme chargé par le Roi du Maroc de réconcilier le peuple marocain avec son passé durant les années de plomb et qui a constitué une expérience unique en son genre dans l’histoire de l’Afrique, du Moyen-Orient et du Maghreb.

Un organisme qui était présidé par un opposant virulent de gauche, feu Driss Benzekri, qui a passé 17 ans en prison et qui a entendu les témoignages de centaines de familles de victimes et témoins d’atteintes aux droits humains.

C’est ainsi que suite à la ferme volonté du Souverain marocain, cette page de l’histoire du Maroc a pu être tournée et justice a été rendue à toutes les victimes.

Tous ces vrais opposants coulent aujourd’hui des jours heureux dans leur pays, comme l’ont fait Feu Serfaty et feu Moumen Diouri, et ceux qui ont décidé de rester dans leur pays d’accueil s’activent à défendre leur pays à travers des associations, comme c’est le cas de Abdou El Menebhi aux Pays Bas ou Abdelatif Laâbi, prix Goncourt de la poésie en 2009 et Grand Prix de la Francophonie de l’Académie Française en 2011.

Ajourd’hui, nous nous trouvons devant une autre espèce d’opposant. Des opposants sans foi ni loi où seul le gain matériel les motive.

Pour leur immense majorité se sont des malfrats, des voyous attirés par l’appat du gain facile et délictueux. Ils n’ont aucune dignité, aucun niveau d’instruction, aucune culture politique et aucun soutien du peuple marocain qui les rejette contrairement à leurs aînés qui étaient respectés par le peuple marocain qui les considérait comme des braves.

Ces anciens opposants marocains, notamment ceux qui étaient en France, n’ont jamais attenté à la relation d’amitié franco-marocaine comme le fait aujourd’hui le sieur Mustapha Adib avec la complicité de certaines parties françaises et autres opposants marocains nouvelle génération sous la conduite perfide d’un prince marocain en quête d’aura et de publicité.

Le coup du sieur Adib aura au moins permis de mettre à nu les graves défaillances sécuritaires constatées dans un site militaire censé être hautement sécurisé en ces temps de grosses menaces terroristes qui pèsent sur la France.

Un Adib, voyou de la banlieue parisienne et protégé par certaines parties françaises, qui se permet même de poster la vidéo de son forfait.

Une diffusion qui lui a été certainement dictée par ses complices pour contrecarrer l’offensive de la famille du Général Bennani ainsi que la plainte déposée par l’administration de l’Hôpital Militaire du Val de Grâce pour intrusion illégale.

Quant à la déclaration faite par l’entourage du Ministre de la Défense, JeanYves Le Drian, selon laquelle « Le Val de Grâce est un hôpital ouvert », je leur rappelerai que la France a pris, dans le cadre des mesures de prévention d’attentats terroristes des mesures de sécurité draconiennes, comprenant tous les sites officiels, notamment ceux relevant de la Défense Nationale.

Enfin, si la France a accordé la nationalité française à un voyou, elle n’a qu’à s’en prendre à elle-même. Ce Mustapha Adib n’a pas du tout le profil d’un opposant.

Il s’est bien moqué des autorités françaises et il fait aujourd’hui le pitre sur youtube, facebook et certaines chaînes télé comme france24.

Farid Mnebhi