leral.net | S'informer en temps réel

Une bande de malfaiteurs condamnée aux travaux forcés à perpétuité

Souleymane Mané a, quant à, lui écopé de 10 ans de travaux forcés pour viol collectif. Les prévenus avaient été placés sous mandat de dépôt en septembre 2006. Toutefois, Malamine Dramé n’a pas comparu devant la Cour d’Assises, car décédé au cours de sa détention, le 15 juillet 2010. Ainsi, la cour a déclaré que l’action publique était éteinte.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Décembre 2011 à 02:51 | | 0 commentaire(s)|

Une bande de malfaiteurs condamnée aux travaux forcés à perpétuité
C’est le 5 septembre 2006 que les éléments de la police des Parcelles Assainies sont informés du décès d’Abdoulaye Fofana, victime d’une agression à l’arme blanche perpétrée par trois individus au terrain de l’ACAPES.

Au cours de cette enquête, Abdourahmane Emmanuel Camara et Demba Bobo Sarr déposent une plainte au commissariat des Parcelles Assainies, suite au vol avec violences de leurs téléphones portables à l’unité 10 des Parcelles Assainies à l’endroit même où Abdoulaye Fofana avait été poignardé.

D’autres victimes de vol avec violences avaient aussi esté en justice contre eux. Face à ces cas d’agressions, les policiers enquêteurs se rendent sur les lieux, avant d’interpeller Amath Dieng et Malamine Danfa en possession de couteaux.

Soumis à un interrogatoire immédiat, ces derniers reconnaissent sans ambages être les auteurs d’une série d’agressions avec armes blanches sur le site.

Ils indexent Moussa Diop comme étant leur chef. Et grâce à leurs aveux, le reste du gang est appréhendé. C’est ainsi qu’ils avouent être les auteurs de l’agression mortelle de Fofana, et désignent ‘’boy djiné’’, Demba Danfa et ‘’Ndiaye héros’’, comme étant les responsables.

En dépit des différentes plaidoiries de la défense, la Cour a suivi le réquisitoire de l’avocat général, pour entrer en voie de condamnation.

Avec APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image