leral.net | S'informer en temps réel

Une fille enceinte se donne la mort en ingurgitant du pesticide

L’OBS – La commune de Bonconto, une localité située à la frontière sénégalo-guinéenne (région de Kolda) a été le théâtre d’un drame pathétique. Il s’agit du suicide visiblement prémédité par la demoiselle : Fatoumata Kandé qui, enceinte de quelques mois, s’est donné la mort en ingurgitant du pesticide.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Septembre 2014 à 02:35 | | 0 commentaire(s)|

Une fille enceinte se donne la mort en ingurgitant du pesticide

Le département de Vélingara (région Kolda) vient d’enregistrer, en l’espace d’une semaine, deux cas de suicide. La dernière en date s’est produite le 2 septembre dernier, dans la localité de Bonconto. La victime identifiée sous le nom de Fatoumata Kandé portait une grossesse vieille de quelques mois. Un drame qui a pris de court ses proches, selon qui, «Fatoumata Kandé n’avait jusqu’alors jamais manifesté un instinct suicidaire».

La seule explication plausible avancée par ses proches est «son état de grossesse qu’elle tenait à cacher à ses parents par craintes de représailles». Une tentative vaine, de l’avis de témoins qui confient que, «les parents de la demoiselle ont eu vent de cette situation». Une nouvelle donne que Fatoumata Kandé a apprise, en surprenant son père et son frère dissertant sur la question. Se sachant découverte, Fatoumata Kandé qui ne s’imaginait pas porter sur ses frêles épaules le poids d’une telle honte à sa famille a décidé d’une mesure radicale comme solution. C’est à ce titre qu’elle a peaufiné le dessein de mettre un terme à sa vie. Elle y est parvenue après avoir ingurgité une bonne dose de pesticide. A la minute d’après, ce sont ses cris de détresse qui ameutent les siens. Elle est acheminée d’urgence au poste de sante de la localité. Plongée dans un état clinique inquiétant, elle est évacuée à l’hôpital régional de Tamba. Elle y a rendu l’âme au bout de deux jours d’hospitalisation. Son corps sans vie a été acheminé dans sa contrée natale de Bonconto où elle a été inhumée vendredi dernier.

A noter que six jours avant, une autre dame : Coumba Baldé, par ailleurs présidente des élèves-mères de la localité de Mancacounda, (département Vélingara), se donnait la mort dans les même circonstances. Elle avait mis un terme à sa vie en ingurgitant du pesticide

Souleymane SALL







Hebergeur d'image