leral.net | S'informer en temps réel

Une fille rend l'âme en voulant sauver sa soeur, un bébé de 2 ans

- L’élève de 6e rejoint le nourrisson qu’elle voulait sauver

TAMBACOUNDA: Un malheur ne vient jamais seul. Cet adage sied bien à cette jeune et brave fille qui vient de rejoindre l’au-delà. Agée seulement de 16 ans et élève en classe de 6e, B. Thiam avait bravé les flammes d’un incendie criminel pour sauver sa petite sœur, un nourrisson de 2 ans qui dormait dans la chambre oû le sinistre s’est déclaré. Sérieusement atteinte au troisième degré, elle succombera une semaine après, rejoignant ainsi sa sœur.


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Juin 2009 à 03:05 | | 1 commentaire(s)|

Une fille rend l'âme en voulant sauver sa soeur, un bébé de 2 ans
Pour rappel c’est le mardi dernier aux environs de 15 heures qu’un incendie d’une rare violence a pris naissance dans une chambre oû dormait tranquillement un bébé de sexe féminin et âgé seulement de deux ans, venu rendre visite sa grand-mère au quartier Médina coura, en compagnie de sa grande sœur B. Thiam élève en classe de 6e. Le feu a également occasionné d'importants dégâts matériels dans la chambre. Même si les causes n'ont pas été élucidées, les flammes se sont vite répandues à la faveur du vent chaud et sec qui balayait ce jour. Acheminé au centre hospitalier régional de Tamba, N. Thiam, le nourrisson de sexe féminin n’a pas survécu longtemps. C’est le lendemain mercredi qu’il succombera de ses brûlures avant d’être acheminé à la morgue. B. Thiam, sa grande sœur âgée de 16 ans qui avait bravé les flammes pour sauver sa petite sœur de deux ans, n’a pas été épargnée par les flammes qui avaient atteint leur vitesse de croisére. Sérieusement atteinte au troisième degré, B.Thiam qui luttait contre la mort à la réanimation du centre hospitalier région de Tambacounda oû elle était admise depuis son évacuation a finalement rendu l’âme, plongeant du coup sa famille, ses voisins et camarades de classes dans l’émoi et la consternation totale. A signaler qu’il a fallu prés de cinq tours d'horloge aux populations venant de divers horizons avec leurs sceaux remplis d'eaux, pour circonscrire le sinistre. Une tache qui a été particulièrement ardue à cause du sinistre qui ne voulait rien laisser sur son passage. Pour l’heure, les supputations ne manquent pas pour expliquer l’incendie.

Source: Tambacounda.info

Photo Illustration: Une rue de Tambacounda



1.Posté par beauté le 10/06/2009 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que Dieu les acceuil au paradis à côté du prohpete(psl)
Amène

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image