leral.net | S'informer en temps réel

Une initiative mondiale lancée pour faciliter l’accès des pays pauvres à internet (Par Alioune Badara Sy)

Sous la houlette du fondateur de Facebook, sept grands noms du high-tech ont lancé ce mercredi 21 Août un partenariat mondial baptisé internet.org. L’objectif du projet est de faciliter l’accès à internet dans les pays les plus pauvres de notre planète.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Août 2013 à 09:32 | | 33 commentaire(s)|

Une initiative mondiale lancée pour faciliter l’accès des pays pauvres à internet (Par Alioune Badara Sy)
Marck Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook a annoncé aujourd’hui le lancement de internet.org dont la devise est «Chacun de nous partout connecté » , un partenariat global avec comme objectif de rendre l’accès à internet pour 5 milliards de personnes qui sont exclues de la toile mondiale.

Le constat est qu’aujourd’hui seuls 2,7 milliards de personnes, soit un peu plus du tiers de la population mondiale, bénéficient d’accès à internet. Et le nombre de nouveaux internautes qui se connectent chaque année reste faible, déplorent les grands groupes partenaires d’Internet.org. « Tout ce que Facebook a fait jusqu’à présent est de donner aux gens à travers le monde l’opportunité de faire connaissance », déclare Mark Zuckerberg.

« Il y a de gros freins dans les pays en voie de développement pour se connecter et rejoindre l’économie du savoir. Internet.org est un partenariat global destiné à résoudre ces défis, dont rendre l’accès à internet accessible pour ceux qui ne peuvent pas se l’offrir », ajoute le fondateur du plus grand réseau social au monde. Le but d’internet.Org est de rendre l’accès à internet à la disposition des deux tiers du monde qui ne sont pas connectés, et d’apporter les mêmes chances à tout le monde.

Les membres fondateurs du projet –Facebook Ericsson Media Tek, Nokia, Opéra, Samsung, Qualcomm vont développer des projets communs, partager leur connaissance et mobiliser les industriels les gouvernements, les ONG à œuvrer pour que le monde en ligne soit partout.
Le partenariat Internet.org s’inspire d’une autre initiative « open share » de Facebook, l’Open Compute Project , lancé en avril 2011 et qui vise à démocratiser et améliorer les matériels utilisés dans les « data centers » (centres de données), tout en les rendant moins gourmands en énergie. Accueilli avec scepticisme au départ, ce projet a progressivement séduit un nombre croissant de géants de l’informatique.

Le lancement d’Internet.org intervient à un moment clé pour les groupes technologiques. En effet, le marché mondial de l'internet se trouve fractionné en deux entités bien distinctes : d’un côté, des marchés matures saturés et qui ne présentent plus guère de potentiel de croissance, et de l’autre de vastes zones pauvres, comme l’Afrique, l’Amérique latine et certains pays d’Asie qui sont des réservoirs potentiels de nouveaux clients. Ce que confirme une récente étude du cabinet spécialisé Gartner selon qui il se vendra 680 millions de smartphones dans les pays émergents en 2017. La demande dans ces zones devrait représenter 57 % des ventes mondiales dans cinq ans contre 30 % aujourd’hui.

Aioune Badara SY

Délégué thématique au Club de l’Economie Numérique

Ingénieur centralien spécialiste des problématiques des PME/PMI en Afrique

Expert en management de projets industriels



1.Posté par lala le 22/08/2013 09:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On s''en fout d''internet Yà plus urgent !!!!!!
Des gens meurt de faim de soif manque de médicament vivent dans les eaux et vous nous parler de futulitée
Remuez vous P......!!!!! Yen a marre!!!!!

2.Posté par Assane Fackyr le 22/08/2013 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Internet est aussi facteur de progrés car il permet de créer des emplois et d'accéder au savoir. Donc nous devons saluer cette initiative je crois.

3.Posté par Aicha Ndao le 22/08/2013 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lala tu ne comprends rien au monde seul l'internet va permettre à l'afrique de sortir du sous developpement

4.Posté par Sa Ndiambour le 22/08/2013 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut saluer cette initiative de Facebook a coup sur ça va impacter la diffusion du savoir en afrique. Mais j'aimerai savoir comment se passera la mise en pratique.est ce que internet sera partout et gratuit partout?

5.Posté par Christopher le 22/08/2013 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel est la part de la technologie internet dans le PIB des pays africains ?

6.Posté par Mame Fallou Gallas le 22/08/2013 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous nous emmerder avec internet il ne sert qu'a developper les mauvais comportements pédophilie prostitution de nos femmes. Nous voulons du travail et de quoi manger.

7.Posté par Coumba Ba Diaw le 22/08/2013 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si internet devient gratuit il est certain que se sera une bonne opportunité pour l'afrique de developper des opportunité. Mais quel est le veritable but du projet : chercher de nouveaux marchés car l'europe et l'amérique est saturé ou venir en aidee à l'Afrique.
J'espére aussi qu'une telle initiative va pousser les compagnie de telecom a diminuer leur cout

8.Posté par Dieynaba Kane le 22/08/2013 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je rêve de pouvoir me connecter sur internet au fin fonds de mon Fouta lointain.....

9.Posté par Jacques Bavure le 22/08/2013 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je doute que le projet arrive a terme car il remettrait beaucoup d'intéret financier en jeu...

10.Posté par Ibrahima Sarr le 22/08/2013 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je serai intéréssé de savoir concrétement comment internet pour tous va marcher. et estce qu'il deviendra gratuit. Sinon félicitation de nous informer sur un projet aussi important pour l'afrique

11.Posté par Mansour Seck le 22/08/2013 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas seulement un projet de facebook je crois que y'a d'autres partenaires...

12.Posté par Massamba Tounkara le 22/08/2013 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ferait mieux de financer des écoles et des hopitaux c'est de ça que l'afrique a besoin. Internet c'est pour les bourgeois des villes

13.Posté par Mark Jason le 22/08/2013 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'afrique doit saisir cette chance et combler le gap avec les pays émergents et internet lui fourni cette occasion

14.Posté par Samassa Djédjou le 22/08/2013 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce que la Sonatel tigo et expresso seront des partenaires de ce projet? j'ai peur qu'ils feront tout pour le torpiller car ça met en danger leur situation de rente

15.Posté par patrick Thomas le 22/08/2013 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec 650 millions d'unités l'Afrique a dépassé les Etats-Unis et l'Europe en nombre de téléphones mobiles. Ça lui permet d'éviter les coûts et difficultés d'installation des lignes fixes. Les anglophones utilisent volontiers l'image de saute-mouton (leapfrog) qui donne une bonne idée de bond en avant.

16.Posté par Joel le 22/08/2013 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Afrique a beau avoir deux fois plus de cartes SIM que les États-Unis, la téléphonie mobile ne fait pas le développement.

17.Posté par ouatara falley le 22/08/2013 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

François Bar, professeur de communication à la University of Southern California, qui a participé à plusieurs recherches sur le sujet, m'a dit par téléphone que « la plupart des études montrent que l'introduction de la téléphonie mobile transforme les structures économiques et sociales. Elle rend plus efficaces les échanges existants et permet d'introduire de nouvelles formes d'organisations et de transactions ».

18.Posté par Macoumba D le 22/08/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un récent rapport de la GSMA, la principale association d'opérateurs, montre qu'un doublement de l'utilisation du mobile pour l'accès aux données se traduit par une augmentation de 0,5% du PIB par habitant. Le passage au 3G a, lui aussi un effet positif mesurable : 0,15% du PIB par habitant. Même la productivité augmente au bout d'un certain temps.

19.Posté par Sandrine Madere le 22/08/2013 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais le mobile peut-il changer la société ? C'est ce qu'essaye de faire -- en même temps que beaucoup d'autres -- l'entrepreneur social ghanéen Bright Simons avec mPedigree, un service pour vérifier si un médicament est légitime grâce au simple envoi d'un SMS. Essentiel sur un continent où les faux représentent jusqu'à 30% de ceux qui sont mis en vente et peuvent tuer.

20.Posté par Assane Wadd Sonatel le 22/08/2013 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel va etre le role des opérateurs de telephonie car sans eux rien ne pourra se faire

21.Posté par Laurent 69 le 22/08/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaucoup de bien de lire tout ça… par les temps qui courent les bonnes nouvelles sont si rares

22.Posté par Nouhoum Diallo le 22/08/2013 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Steve Jobs avait été africain il aurait été un entrepreneur social…

23.Posté par Ali Berkennou le 22/08/2013 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les soulèvements tunisien et égyptien de 2011 ont à tort été qualifiés de révolutions Twitter ou Facebook.

24.Posté par Expresso le 22/08/2013 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

But the most important of this project may be that it allows and requires both cooperation (not always easy) governments, the private sector, social entrepreneurs, NGOs and individuals. It heralds a new kind of social contract in which the initiatives that come from above (top down) and those that come from below (bottom-up) are forced to interact in a more balanced fashion.

25.Posté par Adjouma Express le 22/08/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais le plus important de ce projet est peut-être qu'il permet et requiert à la fois la coopération (pas toujours facile) des gouvernements, du secteur privé, des entrepreneurs sociaux, des ONG et des individus. Elle préfigure une sorte de nouveau contrat social dans lequel les initiatives qui viennent d'en haut (top down) et celles qui viennent d'en bas (bottom up) sont amenées à interagir sur un mode plus équilibré.

26.Posté par Djambar le 22/08/2013 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Séne tounou ndèye yéne niépe vous nous emmerdez avec internet que n'etes que des pédophiles retourné au corant

27.Posté par Elica le 22/08/2013 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Collaboration,partage entre soi,entr'aide... par l'intermédiaire d'Internet . Bravo. Ça crée du lien, ça ouvre des horizons ! Cependant en éliminant les intermédiaires qui peuvent vivre en proposant des services rémunérés ,ne risque t'on pas de faire chuter les rentrées fiscales qui sont nécessaires pour l'organisation de l'environnement ,la création d'infrastructures indispensables au fonctionnement collectif ?

28.Posté par David le 22/08/2013 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut voir le problème à l'envers : par exemple, si les entreprises payaient plus équitablement leurs salariés au détriment des actionnaires, le besoin des consommateurs-salariés de se passer d'intermédiaires pour acheter moins cher ne serait peut-être pas aussi fort.

29.Posté par Daniela le 22/08/2013 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ok, j'essaie et je choisis mes chaussures dans un magasin avant de les acheter moins cher sur internet ... jusqu'à quand ?

30.Posté par DH le 22/08/2013 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de magasins pour les choisir et vous serez obligé d'acheter un peu à l'aveuglette des chaussures dont la couleur, la taille etc..ne seront jamais aussi visibles qu'à l'oeil nu! sur une photo on ne peut voir la qualité des matériaux , celle de la fabrication sans compter que quand elles ne vont pas prendre le temps de les retourner par la poste ou autre est contraignant.

31.Posté par lansana sakho le 23/08/2013 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellente reflexion cher ami nous ne devons pas louper le gap a ce niveau mais tout depend d'une politique volontariste de nos états avec une implication du secteur privé

32.Posté par aicha diba le 23/08/2013 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Sy je vois que machala tu es polyvalente demande seulement que tu sois Ministre au prochain remaniement ministriel

33.Posté par baye le 24/08/2013 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez chercher le savoir jusqu'en chine s'il le faut disait le Prophète"PSL". L'accès à l'internet peut bel et bien contribuer à l'amélioration de nos connaissances et faciliter au développement rapide de nos États. Certes l'Afrique est resté longtemps au dernier rang dans le concert des nations. Certes nous sommes les gens qui n'ont rien créer même pas la boussole disait Cesaire. Mais le temps que l'Afrique fera pour se développer sera beaucoup plus court que celui que l'Europe a fait pour se développer. Nous avons la chance d'avoir un modèle. Reste maintenant à se coller à l'évolution du monde aux mutations socio economiques sociales et technologiques pour être bien présent au rendez vous du donner et du recevoir dont parler le Président poete Leopold Sedar Senghor. Votre contribution participe à l'éveil des consciences sur l'évolution du monde mais aussi donne certaines opportunités que nos gouvernants peuvent saisir pour mieux prendre en charge les défis du développement.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image