leral.net | S'informer en temps réel

Une monumentale erreur judiciaire cloture les Assises de Dakar : Babacar Kandji, Abdoulaye Diallo et Ibra Thiam blanchis après quatre ans de prison

Lorsque la machine judiciaire se grippe, les conséquences ne peuvent qu’être incommensurables à l’endroit des individus incriminés. C’est là une constance que les accusés Babacar Kandji, Abdoulaye Diallo et Ibra Thiam ont amèrement appris à leurs dépens. Placés sous mandat le 30 mai 2006, pour le meurtre sauvage de Seynabou Seck, 6 ans, ils ont injustement pris 4 années en prison par la faute d’une justice qui s’est royalement plantée.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Janvier 2011 à 20:39 | | 2 commentaire(s)|

Une monumentale erreur judiciaire cloture les Assises de Dakar : Babacar Kandji, Abdoulaye Diallo et Ibra Thiam blanchis après quatre ans de prison
Cependant, pour semer les faits qui ont valu aux accusés de passer 4 années en prison, les termes de l’ordonnance de mise en acusation et de l’interrogatoire d’audience nous apprennent que tout a commencé le 13 mai 2006. Ce jour, Assane Seck, 10 ans et sa sœur Seynabou Seck, 6 ans cheminaient pour rejoindre l’école coranique de leur localité de Keur Ndiaye Lo. C’est sur entrefaites que Asane est interpellé par un adulte qu’il connait parfaitement de vue, habillé d’une chemise rouge, d’un pantalon en jean et d’une casquette rouge. Celui-ci lui demande de lui acheter de la cigarette et des biscuits dans une boutique. A son retour, sa sœur avait disparu. Croyant dans un premier temps qu’elle l’avait devancé à l’école coranique, il s’y est rendu en vain. C’est alors qu’il a alerté ses parents. Une battue est ainsi organisée pour retrouver Seynabou Seck, sans succès.
Six jours après, le corps de la fillette est découvert dans un verger appartenant à « un haut responsable politique », par un des gardiens des lieux Modou Kandji, qui a avisé son oncle Babacar Kandji et Ibra Thiam. Tous verront le corps de la fillette dans un état de putréfaction très avancé, allongé près d’un trou d’environ 50 cm. Pis, ils ont constaté que le corps était décapité et sans membres inférieurs, une pelle et une robe rose posées à coté. La gendarmerie de Rufisque avisée ouvre une enquete qui s’est limitée à l’arrestation de leurs informateurs et de Abdoulaye Diallo, gardien d’un laboratoire mitoyen audit verger qu’il fréquentait. Le juge d’instruction greffe à cette liste Massaer Ngom, dénoncé par Diéry Diallo, frère du mis en cause Abdoulaye Diallo, au motif qu’il aurait vu l’individu décrit par Assane comme celui qui l’a commissionné à la boutique. M. Ngom a dû son salut à Assane Seck qui l’a formellement blanch. Au final, Babacar Kandji, Abdoulaye Diallo et Ibra Thiam sont renvoyés aux assises, sur la simple base qui heurte la raison, qu’ils occupent le lieu du crime et qu’ils avaient soutenu qu’il est impossible que l’on puisse tuer quelqu’un sur place sans qu’ils ne soient au courant.

Bakary NDIAYE, leral.net



1.Posté par maxdieye le 04/01/2011 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


une erreur judiciaire on en compte des milliers de dossier dans la machine judiciaire Sénégalaise , 85% des prisonniers qui gîtent dans les prisons sont des innocents. Ces juges méritent une bonne formation pire les gendarmes qui torturent pour récolter des informations , pas d'investigation , ni rien , les plus grands criminels vaquent à leur occupation sans être inquiétés dans ce pays . Qui sont-ils? , l'Affaire Me Babacar SEYE, Affaire Kambel DIENG , Mamadou Ibra Kane , Affaire Talla SYLLA et j'en passe, comment peut on parler de démocratie au Sénégal alors que y'a toujours l'impunité, la jungle au Sénégal la loi du plus fort qui prime

2.Posté par ndiakhoum le 04/01/2011 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ya k des deums dans ce pays.c nest ke des sacrifices humains.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image