leral.net | S'informer en temps réel

Une pensée pour Mamadou Sèye !

C’est une des plus belles plumes de la presse sénégalaise, et voilà que le destin semble s’acharner sur lui. Il est vrai que nul ne peut échapper à son destin, mais une dose d’humanité aurait suffit pour se rendre compte à l’évidence, objectivement, qu’il ne mérite certainement pas ce triste coup du destin. « Le monde est bizarre », comme avait l’habitude de dire, feu Moussa PAYE, éminent journaliste qui nous a quitté il y a peu. Tellement notre société est devenue hypocrite, ce qui renvoie à la complexité même de l’Homme. Toute une philosophie…


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Août 2014 à 08:13 | | 4 commentaire(s)|

Une pensée pour Mamadou Sèye !
Dans ces moments de grâce, Mamadou SEYE a toujours rendu service, du mieux qu’il a pu, aux gens qui l’ont côtoyé, et qui bien malheureusement, dans ces moments peu favorables, ne lui rendent pas l’ascenseur. Sa place, ce n’est certainement pas là où il est. C’est une défaite de la pensée que de l’imaginer dans cette situation. C’est un homme valeureux et fort d’esprit, qui se bat courageusement, scrutant le ciel avec foi, confiance et espoir en des lendemains encore meilleurs. Il est d’une humilité comparable à celle des grands hommes et ne cesse de citer et de s’inspirer d’illustres hommes de la presse sénégalaise comme Mame Less Camara, qu’il donne en exemples aux jeunes générations de journaliste.

Son langage diplomatique tient du fait qu’il n’aime pas décevoir les gens qui espèrent bénéficier d’un service ou d’une amabilité de sa part. C’est un homme entier, qui a le sens du partage. L’amour de son prochain fait qu’il est souvent tenté de prendre beaucoup trop de risques pour rendre service à une personne, au risque de se fragiliser lui-même. C’est la source de tous ses déboires, qu’il prend, comme à ses habitudes, avec beaucoup de philosophie. Sa conception de l’intellect est simple. Pour lui, un intellectuel doit être naturellement généreux, il n’a point besoin de se montrer virulent, agaçant ou insolent vis-à-vis de son interlocuteur.

Un bon intellectuel porte toujours la barre très haut dans le débat contradictoire. Il ne cesse de dire que l’insolence ne montre que les limites rationnelles de l’intellectuel. C’est la conséquence de carences intellectuelles qu’on ne voudrait pas divulguer à la face du monde. Le seul remède qu’on trouve, c’est l’insolence. C’est cet homme d’un noble esprit qui mérite soutien, plus que tous ces célèbres condamnés qui ont eu maille à partir avec la justice de notre pays, et qui à force de pressions et de combines, parviennent à recouvrer la liberté, pour ensuite nous taper sur les nerfs à travers des déclarations impudiques dans la presse.

A ses confrères de la presse qui ont eu des déboires avec la justice, il n’a jamais voulu participé à leur encontre, à cette opération de « diabolisation » bien connue de chez nos confrères. La confraternité est pour lui une dimension forte des relations entre professionnels de l’information et de la communication. Allah sait que Mamadou SEYE n’aurait certainement pas voulu que nous parlons de lui en ces termes, par humilité. Mais par devoir de reconnaissance et par estime pour ce brillant esprit, nous nous permettons. Il a trouvé normal de n’activer aucun de ses contacts de l’opposition, de la présidence de la République, ou de la presse. Dieu sait qu’il en a. Il se bat dignement pour sortir la tête haute de ce combat. Et il s’en sortir dignement, fièrement et ragaillardi…
Inchallah.

Cheikhou Oumar Sow et El Hadji Alassane Diallo

Journalistes

nourou1@live.fr






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image