leral.net | S'informer en temps réel

Une pétition lancée pour une loi anti-tabac puissante: Une enquête récente montre que la plupart des Sénégalais ne fume pas et pense que le tabac est néfaste

La Ligue Sénégalaise Contre le Tabac (LISTAB) et World Lung Foundation (WLF) ont lancé un nouveau site web et une pétition en ligne sur le site SansTabac.sn, pour encourager les citoyens sénégalais à soutenir une loi anti tabac puissante prévue plus tard cette année. Les visiteurs du site peuvent en apprendre davantage sur les méfaits du tabac et de la fumée secondaire sur les adultes et les enfants.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Mai 2013 à 12:11 | | 0 commentaire(s)|

Une pétition lancée pour une loi anti-tabac puissante: Une enquête récente montre que la plupart des Sénégalais ne fume pas et pense que le tabac est néfaste
La pétition SansTabac.sn, toute première campagne nationale médiatique de masse, intitulée "éponge", a été lancée pour sensibiliser les Sénégalais sur les méfaits du tabac. La campagne, initiée par le ministère de la Santé et de l'Action sociale, utilise des images graphiques pour montrer la quantité de goudron qui s'accumule dans les poumons d'un fumeur. Les gens disent souvent qu’ils sont conscient des méfaits du tabac, mais ils ignorent à quel point le tabac est toxique et ce, jusqu'à ce qu'ils voient des images crues telles que le goudron. Des messages tests au Sénégal et travaux de recherche dans d'autres pays démontrent que les campagnes graphiques telles que la campagne "éponge", peuvent pousser les personnes à l'action.

Dans ce cas, la campagne vise à pousser les fumeurs à arrêter et à mobiliser pour une loi nationale antitabac puissante. Cette loi inclurait:

• L'augmentation du prix du tabac par la fiscalité.
• Des lieux publics sans fumée de tabac.
• La mise en œuvre de l'interdiction totale de la publicité sur le tabac et le parrainage
• L’exécution de campagnes médiatiques graphiques durables telles que la campagne "éponge"
• Un suivi régulier de l'évolution de la consommation de tabac

Un nouveau sondage révèle que la majorité des Sénégalais ne fument pas
Selon les résultats d’une nouvelle enquête, 88 pour cent des Sénégalais sont non-fumeurs, ce qui représente un groupe de soutien, potentiellement important, pour les lois sur le contrôle du tabac. L'enquête démontre également que 82 pour cent des citoyens sénégalais savent que le tabagisme provoque des maladies graves. 88 pour cent savent que les fumeurs ne doivent pas exposer d'autres personnes à la fumée de cigarette et 74 pour cent sont conscients que la fumée de tabac nuit aux enfants qui le respirent.


"Nous nous réjouissons de savoir que les sénégalais ont une connaissance de base des méfaits du tabac", a déclaré le Dr Abdoul Aziz Kassé, Président de la Ligue sénégalaise contre le tabac (LISTAB).

"La prise de conscience, cependant, ne suffit pas quand une industrie agressive vise les familles et les enfants pour une dépendance aux produits mortels. Il nous faut agir. Et nous avons besoin de créer une loi anti-tabac puissante. Cette pétition et l'engouement déjà démontré pour la signer, doit nous aider à porter notre action à l’attention du gouvernement, » a-t-il ajouté.

Pour Peter Baldini, Directeur Général du World Lung Foundation : "La grande majorité des Sénégalais ne fume pas. C’est l’occasion donc de stopper l'épidémie de tabagisme avant qu'elle ne prennent de l’ampleur". "Si nous arrivons à impliquer cette majorité avec des campagnes puissantes et cette pétition, nous pourrons ainsi promouvoir des politiques qui permettront de sauver des millions de vies."

La recherche a également montré que les campagnes médiatiques de masse constituent des moyens efficaces pour encourager les individus à arrêter de fumer. C’est le cas du programme M-P-O-W-E-R (W = "Warn" c’est-à-dire Mettre en garde contre le danger du tabagisme) de l'Organisation mondiale de la Santé pour réduire la consommation de tabac. Le programme MPOWER est soutenu et encouragé par l'Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme, dont World Lung Foundation est un partenaire principal.

À propos de l'enquête
1100 sénégalais âgés de 18-55 ont été interrogés, représentant toutes les classes socio-économiques à travers les 15 régions du Sénégal. 43 pour cent des personnes interrogées vivent en milieu urbain et 57 pour cent dans les zones rurales. Des entretiens porte-à-porte ont été menés entre le 23 mars et le 30 mars 2013. L'étude a été commanditée par la World Lung Foundation pour le compte du ministère de la Santé et de l'Action sociale et a été exécuté par l’agence Taylor Nelson Sofres.

A propos de la World Lung Foundation
World Lung Foundation (WLF) a été créé en réponse à l’épidémie globale des maladies du poumon qui tuent 10 millions de personnes chaque année. L’organisation travaille aussi sur des initiatives de réduction de la mortalité infantile et maternelle. WLF améliore la santé globale en améliorant les capacités sanitaires locales, en soutenant les programmes de recherche, en développant des politiques d’éducation publique en matière de santé. Les domaines d’intervention prioritaire de l’organisation sont la lutte anti-tabac, la pollution de l’air intérieur, la tuberculose, les infections respiratoires aiguës et l'asthme. Veuillez visiter le worldlungfoundation.org.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image