Leral.net | S'informer en temps réel

Une pétition pour l'étudiante lyonnaise détenue en Turquie

le 6 Août 2012 à 11:19 | Lu 6950 fois

Les proches de la Franco-Turque, détenue depuis le 10 mai pour des liens supposés avec une organisation terroriste, sont inquiets après la dégradation de son état de santé. Ils demandent au gouvernement français d'agir.


Une pétition pour l'étudiante lyonnaise détenue en Turquie
L'inquiétude grandit parmi les proches de Sevil Sevimli, l'étudiante franco-turque emprisonnée depuis mai en Turquie. L'état de santé de cette jeune Lyonnaise, soupçonnée de liens avec une organisation clandestine d'extrême gauche, se serait dégradé. Son comité de soutien a donc lancé une pétition, envoyée au gouvernement français, pour demander sa libération.

Sevil Sevimli, 20 ans, qui souffre «d'hypothyroïdie et d'asthme a grossi à vue d'œil», a indiqué Sinem Elmas, une des responsables du comité de soutien et amie d'enfance de la jeune femme. «Cela montre qu'elle n'est pas soignée», a-t-elle dénoncé. «Sa famille ne souhaitait pas parler de ses problèmes de santé, mais aujourd'hui nous sommes inquiets», a ajouté Sinem Elmas, qui craint que la maladie n'affecte le mental de sa camarade.

«Un plan de résolution pour Sevil»
Quant au rôle des pouvoirs publics français dans ce dossier, la porte-parole a expliqué que la famille de Sevil Sevimli avait reçu une lettre du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, leur indiquant que leur proche était «en bon état physique et mental». «Mais cette lettre a mis plus d'un mois à arriver et depuis son état s'est dégradé», a-t-elle déploré. La mère de l'étudiante emprisonnée habite en Turquie.

«Il faut que les autorités françaises réagissent et qu'elles nous présentent un plan de résolution pour Sevil», a poursuivi Sinem Elmas. Cette dernière a envoyé une pétition, signée par 13.000 personnes, à Laurent Fabius et à la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem pour demander sa libération. La gestion de son cas s'annonce en effet difficile. En vertu de la loi antiterroriste de 2006, la cour d'assises chargée des affaires de terrorisme d'Ankara a décidé que son cas serait confidentiel. Son avocat, Me Sami Kharaman, ne peut donc pas accéder à son dossier. De plus, la cour a refusé toutes les demandes de libération de l'étudiante en informatique, car «le dossier n'est pas encore complet» et que «l'accusée peut s'enfuir et déformer les preuves».

Accusée de collusion avec une organisation terroriste
Née en France de parents turcs, Sevil Sevimli a été arrêtée le 10 mai en Turquie alors qu'elle y séjournait dans le cadre d'un échange Erasmus à l'université Anatolie d'Eskisehir, située à 300 km au sud-est d'Istanbul. Elle est accusée de collusion avec une organisation terroriste - le Front-Parti de libération du peuple révolutionnaire (DHKP-C) - et risque jusqu'à 12 ans de prison. Pour les autorités d'Ankara, l'étudiante, qui a la double nationalité, est turque. Les binationaux ne sont pas reconnus par Ankara.

En Turquie, pays qui souhaite rejoindre l'Union européenne, plus de 700 étudiants turcs sont emprisonnés depuis 2010, selon des organisations étudiantes.


Par lefigaro.fr


1.Posté par plaisir le 06/08/2012 12:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rien à foutre y à déjà assez à faire en france... la najat vas avec elle tu t en occupera en taule.
en plus une présume terroriste.
les français signé rien arrêté de faire les léche ...

2.Posté par Canli le 06/08/2012 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh ben, qu'elle esprit d'ouverture, et quelle spontanéité dans l'amour de son prochain !

Plaisir, votre message est écoeurant. On voit bien que vous ne pouvez faire preuve d'empathie,
surtout que cette demoiselle est CITOYENNE FRANCAISE, qu'elle a toujours grandi ici, qu'elle défend des idées universelles.
Aller en Turquie une première pour découvrir le pays de ses parents ( c'est tout à son honneur ), mais mettre une étudiante française en prison de façon aussi arbitraire ne peut être légitimé par le gouvernement turc, ni par la justice turque !
Si elle c'est une terroriste, nous le sommes tous dans ce cas !

Soyons solidaires avec cette demoiselle les amis !

3.Posté par CHERIF AIDARA le 07/08/2012 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chérif aidara le petit fils de cheikh sadibou aidara grand marabout
est la aujourdhui pour aider ce qui on besoin de lui pour tout les domaine
amour chance reussite travail mariage santé succés dans vos entreprises basé sur le saint coran incha allah kou gneuw sa adio fadiou
thi barké cheikhna cheikh sadibou thi barké yonentebi mouhamad salalahou aleyhi wa salam wa salatou wa salam hairou leumbiya badar ak ouhout
contact ;00221 77 921 57 39 MERCI

4.Posté par Parisienne Black le 12/08/2012 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle doit avoir les nerfs solides je vous jure si elle veut pas craquer.G ete en Turquie l'annee derniere pour des vacances qui se sont terminees par deux semaines de taule,pour un rien y vous envoient en prison de vrais fous.Une petite querelle avec une meuf de l'aeroport et la police ki membark,il faut le dire,les turcs ne respectent pas l'etre humain,ils font ce kils veulent et ne cherchent pas a comprendre lotr.De vrais debiles.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site