Leral.net | S'informer en temps réel

Une survivante de la fusillade de Toronto décède à Denver

le 21 Juillet 2012 à 08:43 | Lu 745 fois

Une aspirante journaliste sportive fait partie des victimes de la tuerie de Denver. Début juin, elle avait écrit sur son blog comment elle avait réchappé grâce à son instinct d'une tuerie au Canada.


Une survivante de la fusillade de Toronto décède à Denver
«Merci pour vos messages de soutien. J'espère que les victimes s'en sortiront. On ne sait jamais quand son heure va sonner. Je suis un peu chamboulée», écrivait le 3 juin sur Twitter une apprentie journaliste de 24 ans. Ce jour-là, Jessica Ghawi se trouvait dans un centre commercial de Toronto lorsqu'un homme a ouvert le feu sur la foule. Un mois et demi plus tard, la jeune fille a trouvé la mort dans la fusillade de Denver alors qu'elle assistait à l'avant-première du dernier Batman.

Originaire du Texas, Jessica Ghawi adorait le hockey et souhaitait devenir journaliste sportive. La jeune fille avait effectué plusieurs stages prometteurs dans différents médias spécialisés et avait déménagé dans le Colorado pour devenir stagiaire au sein de l'association You can play project, qui aide les sportifs homosexuels, bisexuels et transgenres.

«J'ai compris à quel point la vie pouvait être fragile»
L'association avait envoyé la jeune fille à Toronto début juin pour couvrir une manifestation sportive. Sa route croise alors celle du tueur du centre commercial Eaton. «Je voulais absolument manger des sushis, et rien n'aurait pu m'en dissuader ce jour-là», écrivait-elle sur son blog. «Une fois arrivée au centre commercial, je me suis dirigée vers le coin des restaurants. Mais j'ai soudainement changé d'avis, ce qui ne me ressemble pas vraiment, et me suis dit qu'un burger bien gras et de la poutine feraient l'affaire.»

Ce «pressentiment étrange» lui a, selon elle, sauvé la vie. «Je me suis dépêchée de manger. J'ai découvert plus tard que quelques minutes après mon départ, un homme s'était dressé au même endroit et avait ouvert le feu sur la foule. Si j'avais pris des sushis, je me serais retrouvée au même endroit que l'une des victimes.» «Ce samedi, j'ai compris à quel point la vie pouvait être fragile», écrivait-elle. «Après ça, je peux dire que je comprends la chance que j'ai de vivre, et je remercie chaque seconde qui m'est donnée.»

Hommage de ses anciens collègues
Dans la nuit de jeudi à vendredi, Jessica Ghawi, qui ne cachait pas son excitation à l'idée de voir en avant-première The Dark Knight Rises, a été touchée à deux reprises par le tireur de Denver. La nouvelle de sa mort, dévoilée par son frère sur Twitter, a rapidement fait le tour de la communauté du hockey grâce aux réseaux sociaux.

«Ce matin, la brillante, prometteuse et si vivante Jessica a été emportée par un incompréhensible et révoltant acte barbare», écrit l'un de ses anciens supérieurs dans un long hommage à la jeune fille. Un autre de ses ex-collègues affirme vouloir, à la demande de la mère de Jessica, «partager de belles histoires» sur la jeune fille afin «de ne donner aucune publicité au monstre» qui lui a pris la vie. Il a choisi de mettre sur Twitter cette vidéo.



Par lefigaro.fr