leral.net | S'informer en temps réel

Unification des partis politiques : Le Front National de Salut Public et Yoonu Askan Wi fusionne pour renforcer leur force

Le Front National de Salut Public/Moom Sa Rew et Yoonu Askan Wi/Mouvement pour l’Autonomie Populaire ont signé, ce mardi, à Dakar, un protocole de fusion en vue d’approfondir et de renforcer le processus d’unification des forces politiques anti-impérialistes. Pour ce, Madièye Mbodj et son camarade Malick Noël Seck, ont invité le Chef de l’Etat à respecter et à adopter les conclusions des Assises nationales et à appliquer les conclusions de la Cnri.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Février 2016 à 13:41 | | 2 commentaire(s)|

« Le projet de fusion entre le Front National de Salut Public/Mom Sa Reew et Yoonu Askan Wi/ Mouvement pour l’Autonomie Populaire constitue, dans cette perspective, un appel à aller vers l’essentiel sans nier nos différences, pour prendre en charge tous les devoirs des hommes et femmes organisés politiquement en vue de transformer notre pays », a dit Guy Marius Sagna, porte-parole du jour. Les partis de gauche, qui ont entamé leur processus d’unification en 2013, avec la fusion entre Yoonu Askan Wi, Ferñent et des dirigeants du PAI historique, ont décidé d’approfondir et de renforcer le processus d’unification des forces politiques anti-impérialistes. « Unification rendue nécessaire pour frayer la voie à un mouvement populaire fort, apte à promouvoir le combat de l’indépendance nationale, de la souveraineté populaire et du développement endogène ainsi que la lutte résolue contre les terroristes sans faire appel à leurs géniteurs, alliés et concurrents impérialistes », soutient Madièye Mbodj, porte-parole national de Yoonu Askan Wi.

Malick Noël Seck et ses nouveaux camarades ont mis en exergue les limites du régime en place. « Le pouvoir en place révèle, à la suite de la première alternance, ses insuffisances et limites par l’absence de ruptures décisives et le renforcement de la domination sur notre pays, notamment à travers la signature des Ape qui vont fragiliser davantage notre économie et notre Etat », disent-ils avant de s'attaquer au Plan Sénégal Emergent (Pse), au « Doing Business », aux marchés émergents pour multinationales impérialistes, le projet politique d’un Sénégal indépendant et souverain, dans l’union libre des peuples libres d’Afrique.

Pour le Front National de Salut Public/ Mom Sa Reew et Yoonu Askan Wi/Mouvement pour l’Autonomie Populaire, les 15 propositions de réformes institutionnelles annoncées, par le chef de l’Etat Macky Sall, tournent le dos à l’essentiel des conclusions des Assises Nationales et des recommandations de la CNRI, notamment la nécessité de mettre fin à la concentration des pouvoirs entre les mains du seul président de la République : elles ne sont donc pas seulement insuffisantes, elles sont aussi « consolidantes » d’un État néocolonial au service de la domination impérialiste et de la marginalisation des forces politiques de rupture. Pour ce, Madièye Mbodj et ses nouveaux alliés sont contre la politique du FMI, de la Banque Mondiale, de l’OMC et des politiques de recolonisation. M. Mbodj de dire : « Si le Président Macky Sall refuse de prendre en compte substantiellement les conclusions des Assises Nationales et des travaux de la Cnri, il prend la grave responsabilité de risquer de plonger notre pays dans des incertitudes et des batailles populaires et citoyennes majeures qui vont jalonner la période 2016-2017-2019 ».

Fara Mendy







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image