leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Université Assane Seck de Ziguinchor : Le combat pour l’intégration des peuples, lancé

Les étudiants de Guinée-Bissau orientés à l’Université de Ziguinchor ne veulent pas se sentir étrangers dans cette institution, où ils sont bien intégrés depuis de longues années.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Septembre 2017 à 13:20 | | 0 commentaire(s)|

C’est dans cette optique que la Confédération des associations estudiantines de Guinée-Bissau, a choisi de délocaliser ses activités à Ziguinchor pour y mener des activités « citoyennes d’intérêt public ».

« On fait des activités volontaires dans le cadre de l’intégration entre les étudiants bissau-guinéens et les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor. Et nous comptons pérenniser ces activités », a promis Elimane Sanka, président de Amicale des étudiants de Guinée – Bissau.

De son côté, l’université Assane Seck compte exploiter ce levier dans le sens de rapprocher davantage les deux peuples. Et pour ce faire, il y a le développement en perspective d’un « enseignement supérieur » dans certaines filières, pour « lever » la barrière de la langue.

« L’Université Assane Seck de Ziguinchor continue à collaborer avec les autorités bissau-guinéennes pour développer un enseignement commun, une formation des jeunes entre nos deux pays. En faisant en sorte qu’il y ait un jour un master entre la Guinée-Bissau et le Sénégal. Nous voulons former de nouveaux étudiants qui auront le même diplôme avec leurs camarades des autres universités, mais qui parleront à la fois le Français et le Portugais », promet sur Rfm, le Recteur de l’Université, Courfia Diawara.  

D’ailleurs, dans le cadre de l’intégration des peuples par le biais des institutions universitaires, l’extension de ce programme avec la Gambie est déjà en gestation pour un pôle commun Sénégal-Gambie-Guinée – Bissau.



La rédaction de Leral.net