leral.net | S'informer en temps réel

(VIDÉO) Un fermier blanc tente d’enfermer un jeune noir vivant dans un cercueil


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Novembre 2016 à 23:22 | | 1 commentaire(s)|

Une troublante vidéo qui montre un Blanc sud-africain forçant un homme noir en pleurs à entrer dans un cercueil, tout en menaçant de l’incendier, est devenue virale sur les médias sociaux en Afrique du Sud, et un peu partout à travers le monde. Un fait qui relance le débat sur les tensions raciales dans le pays de Nelson Mandela. Des milliers de commentaires sont divisés sur l’origine de la «victime».

Dans la vidéo de 20 secondes, filmé à partir d’un téléphone, l’homme blanc dont des sources soutiennent que c’est un fermier, poussait le jeune homme noir qui visiblement était pétrifié, dans le cercueil. Le fermier parle sur un ton impératif «rentre à l’intérieur, je veux lancer de l’essence».

Le deuxième homme qui filmait, menaçait à son tour de «mettre un serpent» sur le jeune homme noir qui se débattait et criait, pendant que le Blanc tentait de fermer le cercueil sur le jeune homme.
Les deux hommes blancs parlaient en afrikaans et en zoulou, des langues qui sont principalement parlées par les Noirs en Afrique du Sud, mais aussi par des fermiers blancs.

Apparemment, c’est dans la province du KwaZulu-Natal que cette vidéo aurait été filmée. Dans cette région, les violences dans les fermes sont très courantes.

L’homme blanc porte un chapeau de couleur kaki, une chemise, des shorts et des bottes qui sont l’uniforme non officiel des fermiers sud-africains et sa victime dans le cercueil porte la marque de football noire de Orlando Pirates, l’une des équipes de football les plus populaires de Johannesburg.

Alors que la majorité des commentaires ont largement condamné la brutalité qui caractéristique le racisme persistant qui a ponctué la transformation de l’Afrique du Sud après la fin de la colonisation, d’autres spéculent que la victime dans la vidéo est punie à juste titre pour avoir proféré des menaces.

Les tensions entre les Blancs et les Noirs semblent être pires que jamais.
En janvier de cette année, la Commission sud-africaine des droits de l’homme a reçu 160 plaintes liées au racisme, le chiffre mensuel le plus élevé depuis sa création, il y a 20 ans.


AFRK.M: FELICIAE






Hebergeur d'image