leral.net | S'informer en temps réel

VIOLENCES SUR ENFANT AYANT ENTRAÎNE LA MORT Le marabout invoque des « djinns » pour justifier son acte

Le marabout Mouhamadou Yadally Sylla était hier face à la cour d’assises de Thiès, accusé d’avoir commis des violences sur sa propre fille de 4 mois, ce qui a entraîné sa mort. Pour justifier son acte, il a déclaré avoir reçu et mis à exécution des injonctions de « Djinns ». Il a été reconnu coupable et condamné à 7 ans ferme.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Mars 2010 à 15:39 | | 0 commentaire(s)|

VIOLENCES SUR ENFANT AYANT ENTRAÎNE LA MORT Le marabout invoque des « djinns » pour justifier son acte
Le regard hagard, parcourant parfois tous les coins et recoins de la salle d’audience, le marabout Mouhamadou Yadally Sylla était hier à la barre de la cour d’assises de Thiès qui l’a reconnu coupable d’avoir ôté la vie de sa propre fille et l’a condamné à 7 ans ferme. Il devra en outre payer une amende de 50.000 Fcfa et 500.000 Fcfa à la mère de la fille. Les faits ont eu lieu à Mbour le 27 juin 2007. Ce jour-là, le marabout Mouhamadou Yaddaly Sylla a débarqué au domicile de son ex-épouse, à bord d’un taxi, pour voir sa fille Mariama Sylla âgée seulement de 4 mois.

Comme pris par le démon, il prend la fillette dans ses bras et la jette par-dessus le mur de clôture de la maison, haut de 6 mètres.
Dans l’enquête préliminaire, la voisine de la famille, en l’occurrence Mariama Sène, témoin des faits, a affirmé que c’est elle qui est allée secourir l’enfant qui saignait du nez et de la bouche. Evacué au centre de santé de Mbour, la fille a finalement succombé à ses blessures au centre hospitalier régional El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès, où elle avait été transférée d’urgence. En ce qui concerne le marabout, il est reparti en trombe, après avoir commis son forfait, à bord du taxi qui l’attendait. Il est ensuite allé se réfugier à Touba avant de revenir à Mbour, au quartier Oncad Est où il a été cueilli quelques mois après. Inculpé de violences à enfant ayant entraîné la mort sans intention de la donner, il a été placé sous mandant de dépôt le 2 octobre 2007. Pour se tirer d’affaires, il déclare devant les enquêteurs qu’il n’était pas conscient au moment des faits. A l’entame du procès hier, l’avocat de la défense Me Fadel Fall a engagé la bataille juridique pour le renvoi de l’affaire aux fins de procéder à une expertise médicale de l’accusé, mais il n’a pas été suivi par la cour. A l’interrogatoire d’audience, l’accusé a déclaré avoir agi ce jour-là sur les injonctions des « djinns » qui lui ont intimé l’ordre de jeter l’enfant. Il ajoute qu’il a reçu d’un certain Sabaly des prières à psalmodier et c’est justement ce qui est à la base de son acte commandé par des esprits invisibles. Selon le témoignage de son ex épouse qui s’est remariée, des relations conflictuelles n’ont jamais existé dans le couple et Yadally n’a jamais été sujet à des troubles psychiques. Selon elle, il a été un mari exemplaire et leur divorce est intervenu quelques jours seulement après qu’il a célébré pompeusement le baptême de sa fille. La brouille qui l’a occasionné est consécutive à une demande des parents de Yadally qui voulaient que la femme rejoigne le domicile conjugal. Cette demande a rencontré le refus de la famille de la femme et il s’en est suivi d’intenses négociations qui n’ont malheureusement pas abouti. Et c’est dans ce contexte que le divorce a été consommé, ce qui n’a jamais été du goût du marabout. Selon l’avocat général, il avait déclaré d’ailleurs qu’il allait tuer l’enfant. Il s’agit donc d’un meurtre prémédité et après l’avoir commis, il a pris la fuite et n’a été arrêté que 4 mois après. Fort de cet argument, il a requis 20 ans de travaux forcés là où la défense a demandé l’acquittement. Finalement, après avoir disqualifié les faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, la cour l’a condamné à 7 ans ferme plus 50.000 Fcfa d’amende sans compter le fait qu’il devra payer à la mère de la fille une somme de 500.000 Fcfa.

Mbaye SAMB l'asquotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image