leral.net | S'informer en temps réel

VISITE DE WADE EN AMÉRIQUE: Le Fesman lancé en terre brésilienne

Le président de la République est rentré hier après une visite de quelques jours au Brésil notamment dans les Etats de Salvador de Baïa et à Sao Paolo. Il y a procédé, avec son homologue, Luiz Inacio Lula Da Silva président de la République fédérative du Brésil, au lancement du Festival mondial des arts nègres (Fesman).


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Mai 2009 à 02:58 | | 0 commentaire(s)|

VISITE DE WADE EN AMÉRIQUE: Le Fesman lancé en terre brésilienne
Lors de son séjour en Amérique Latine, le chef de l’Etat s’est rendu principalement dans les Etats de Salvador de Baia et au Brésil et de Sao-Paolo. Il a été accueilli à Dakar à sa descente d’avion par le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye. On y notait aussi la présence des présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, Pape Diop et Mamadou Seck ainsi que d’autres dignitaires étatiques. Me Abdoulaye Wade a souligné s’être rendu dans ce grand pays d’Amérique Latine sur invitation du président brésilien Lula Da Silva. Il a indiqué avoir longuement échangé avec son homologue sur la politique du Brésil vis-à-vis de l’Afrique, révélant que le président Lula revendique “des liens spécifiques entre son pays et l’Afrique et que cela participe de l’émancipation des nombreux noirs du Brésil”. De l’avis du chef de l’Etat, la coopération entre le Brésil et le Sénégal est “active”. Cependant, “nous avons essayé de faire l’inventaire des nombreux projets”, a dit Me Wade. Il a promis de soumettre au Brésil les projets de l’Université du futur africain (Ufa), du Jatropha et de l’insémination artificielle (le plus grand projet puisque le Sénégal ambitionne d’inséminer 1.500.000.000 vaches). Le deuxième sujet des discussions avec le président brésilien a porté sur le Festival mondial des arts nègres (Fesman) qui a été officiellement lancé par les deux chefs d’Etat. “Nous avons lancé officiellement le Fesman”, a affirmé Me Wade, qui a précisé que le président Lula a promis de venir au Sénégal le jour de l’inauguration du Fesman. En outre, ce dernier, a décidé de parler du Fesman aux autres chefs d’Etat sud-américains pour qu’ils y participent activement.

Après Salvador de Baïa, le président de la République et sa délégation se sont rendus au Brésil, dans l’Etat de Sao-Paolo. Dans cet Etat très riche puisqu’il renferme « la moitié de la richesse du Brésil », le président Wade a travaillé avec les hommes d’affaires. Il a noté que malgré cette différence de taille avec les autres Etats, les Brésiliens de Sao Paolo se sentent dans une fédération. Il a aussi cité l’exemple de la Bavière en Allemagne. Ceci pour rappeler que « la volonté politique dans l’unité est ce qu’il y a de plus important dans la construction de l’Afrique et non les richesses du sous-sol ».

Au cours de la rencontre avec les hommes d’affaires, a indiqué Me Abdoulaye Wade, deux grandes présentations ont été faites sur les opportunités d’investissement au Sénégal, ainsi que les projets en cours comme la Goana. Il a, en outre, annoncé qu’une grande délégation brésilienne est attendue au début du mois de juin au Sénégal.

Enfin, le chef de l’Etat a souligné avoir visité le Musée afro-brésilien qui, malheureusement, « ne contient aucun objet d’art du Sénégal ». Il a décidé de voir, avec le directeur du Patrimoine, ce que le Sénégal peut offrir à ce musée qui compte déjà de nombreux objets culturels de certains pays comme le Bénin.

Source: Le Soleil






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image