leral.net | S'informer en temps réel

VOL AU PRÉJUDICE D’UN GENDARME : Alioune Diop écope de 6 mois ferme

Le juge des flagrants délits a condamné l’apprenti de camion Alioune Diop à une peine de 6 mois ferme. Le monsieur en question a été déclaré coupable de vol au préjudice du gendarme Ibrahima Ndour. Au fait le prévenu devait trouver de l’argent pour passer de bonne fête de Tabaski, comme il ne travaillait plus, il est allé vider la chambre du gendarme. A la barre il a reconnu les faits pour lesquels il a comparu.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Décembre 2009 à 02:47 | | 0 commentaire(s)|

VOL AU PRÉJUDICE D’UN GENDARME : Alioune Diop écope de 6 mois ferme
L’apprenti de camion Alioune Diop a une drôle manière de préparer ses fêtes, du moins celle de la Tabaski dernière. À court d’argent pour régler les dépenses liées à cette fête, il n’a rien trouvé de mieux à faire que de visiter l’appartement du gendarme Ibrahima Ndour. Ainsi, il a écopé d’une peine ferme de 6 mois. En fait, après la disqualification de l’infraction de vol avec effraction en vol simple, le tribunal des flagrants délits l’a déclaré coupable de ce dernier délit et l’a condamné à 6 mois ferme.

evant le juge, le gendarme a expliqué qu’il a été appelé, alors qu’il était à son lieu de travail, par ses voisins qui venaient de constater le vol. « Sur place, j’ai constaté que le voleur n’avait rien cassé et était parvenu à ouvrir la porte sans l’endommager. Il a par la suite soustrait un tissu « Thioup » et une somme de 77 000 FCfa », a raconté le plaignant, non sans ajouter que ses voisins lui ont décrit le voleur, puisqu’ils l’ont vu sortir de la chambre tout en sueur.

nterpellé, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué son geste par le fait qu’il devait préparer la Tabaski et qu’il avait arrêté temporairement son travail. « Je suis entré dans la chambre d’Ibrahima pour y soustraire de l’argent afin de préparer ma fête », a reconnu le prévenu. Cependant, il a expliqué qu’il n’a soustrait qu’un « Thioup » qu’il a vendu à 4 000 FCfa. « Je n’ai pas vu une pièce de cinq franc dans sa chambre. Si j’étais parvenu à mettre la main sur les 77 000 FCfa dont il parle, je ne serais pas ici aujourd’hui », a-t-il juré devant le tribunal.

e représentant du ministère public qui a souligné la constance des faits a sollicité une disqualification des faits en vol simple, vu que le prévenu n’a commis aucune effraction pour commettre son forfait. Ainsi, le parquet a requis une condamnation ferme de 3 mois. Son avocat qui a aussi constaté l’évidence n’a fait que plaider une application bienveillante de la loi. Après délibéré, le tribunal a doublé la peine demandée par le ministère public.

ww.sen24heures.com






Hebergeur d'image