leral.net | S'informer en temps réel

VOX POPULI


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Mars 2012 à 21:36 | | 1 commentaire(s)|

VOX POPULI
Par décence on ne tire pas sur une ambulance, mais il ne faut pas non plus tisser des lauriers à un monarque républicain qui a tout tenté pour torpiller la démocratie sénégalaise.
On ne peut passer par pertes et profits les morts du premier tour, les manipulations sur la Constitution y compris celle avortée du 23 juin 2011. Bref le lourd bilan de Wade doit être fait objectivement à la lumière de la sanction populaire sans appel du 25 Mars 2012.
Oui Wade a appelé Macky pour le féliciter et a reconnu ainsi sa défaite. Ce geste doit être magnifié. Toutefois, Wade ne pouvait se dérober car sa défaite était claire et nette, massive, générale, une déroute totale qui a balayé les faux NDIGUEL périphériques, les incantations et autres vociférations dont les auteurs sont totalement discrédités. Cette leçon doit être retenue et méditée.
Pour enclencher les ruptures indispensables pour refonder la démocratie sénégalaise et la République dans ses valeurs authentiques.
Parce que le wadisme a causé des dégâts profonds à tous les niveaux de la société par des pratiques politiciennes pernicieuses qu’il faudra combattre de manière rigoureuse.
La rupture avec le wadisme est une exigence fondamentale dans tous les domaines. Et cela est d’autant plus facile qu’il y a maintenant une conscience citoyenne très développée et une société civile conséquente.
En vérité, rien ne peut plus être comme avant et Macky Sall le sait parfaitement avec ses camarades de la coalition « BENNO BOKK YAKAAR ». Ils savent aussi qu’ils seront jugés à leurs actes.
Les attentes du peuple sont immenses et elles sont impératives. Ce qui ne veut pas dire que tout est possible tout de suite.
Mais les promesses concernant les baisses des prix des denrées de première nécessité doivent être et seront tenues. Ce sera déjà un pas très important dans la bonne direction, un geste fort en faveur des populations les plus vulnérables, celles laissées en rade par le maître du goudron, des plans en clair-obscur, des tunnels sombres aux coûts exorbitants, des aéroports et autoroute en construction continue, etc…
A l’évidence, la rupture contre l’opacité exige transparence et communication de vérité.
L’humilité devra aussi être au rendez-vous après l’arrogance et le mépris qui ont caractérisé les Wade père et fils et qui expliquent, en grande partie le fait que tous les autres candidats, sans exception aucune, aient tourné le dos au pape du Sopi. Y compris ses trois anciens premiers ministres dont son tombeur Macky SALL.
La boussole est facile à suivre : éviter et se démarquer des attitudes, comportements et démarches inélégantes voire méprisantes des Wade.
Se mettre au service du peuple dont la voix a tonné dans les urnes en ce jour de libération nationale.
Pardonner, oui tout ce qui peut l’être ; oublier, jamais. Ni les morts, ni les torturés (convocations intempestives, arrestations arbitraires, répressions etc…).
Une démocratie majeure doit s’installer avec un exercice aussi transparent que possible du pouvoir. La transparence totale est une fiction. L’essentiel est l’efficacité au service du plus grand nombre, le peuple du monde rural et des banlieues, notamment.
Le train de vie de l’Etat doit être réduit très fortement pour faire des économies substantielles. La loi sur l’enrichissement illicite doit s’appliquer sans volonté exagérée de stigmatisation ; même si les fortunes spontanées méritent d’être passés au crible.
A l’évidence, Macky et ses camarades vont avoir un travail colossal à abattre. Les sénégalais sont déterminés à les aider avec sincérité et vigilance. Le temps des chèques en blanc est révolu.


Mouhamadou M. DIA
Professeur de philosophie - Journaliste






1.Posté par joob gey le 28/03/2012 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WADE CONTINUE A NOUS NARGUER. DIRE QUE KARIM N'A RIEN GÉRÉ.

C'EST INSUPPORTABLE.

J'EN SUIS MÊME A SOUHAITER QU'IL Y EUT DES TROUBLES POUR LUI REGLER SON COMPTE LUI ET SA RACAILLE DE CRAPULES.

WAAYE ADUNA MINGI SUNU KANAM.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image