leral.net | S'informer en temps réel

Vacances des enfants: école coranique, travaux domestiques, débat autour des options…

Les élèves et étudiants en vacances s’adonnent à diverses activités selon les orientations des parents. Au moment où certains vont étudier à l’école coranique dans le cadre de leur formation religieuse d’autres s’adonnent à des activités lucratives.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Juillet 2010 à 01:38 | | 1 commentaire(s)|

Vacances des enfants: école coranique, travaux domestiques, débat autour des options…
En cette période de vacances bien que les écoles soient fermées, le matin aux alentours de 9h dans les rues de la ville on aperçoit des enfants en direction des écoles coraniques qui se trouvent dans leurs quartiers. Un groupe d’enfants, cahiers en mains et de petites filles, des voiles sur la tête discutent et jouent ensemble. Ces enfants partent chercher le savoir dans le but de mieux comprendre leur religion et de connaitre les fondements de celle-ci.

Mohamed Lamine Diallo est maître coranique dans le célèbre quartier populaire de Grand Yoff. Cet homme de taille moyenne de part l’accoutrement apparaît comme un marabout. Il porte un grand boubou de style «jalaba», son chapelet de couleur blanche à la main et des chaussures dites babouches. En cette période de forte fréquentation des écoles coraniques il donne l’état des lieux : «durant la période des vacances c’est la ruée vers les écoles coraniques et la demande est tellement forte, souvent nous sommes débordés».

Non loin de ce lieu aux alentours du marché de Grand Yoff dans ce brouhaha où chacun vaque à ses occupations, voici une dame du nom de Habsatou Ndiaye venue faire des achats pour le repas. Cette mère de famille d’une quarantaine d’année, son panier vide en main avec une démarche lente donnant l’air d’une personne fatiguée, son foulard sur les cheveux a confié «c’est le seul moment pour nous les parents d’élèves, d’amener nos enfants dans ces structures afin qu’ils puissent connaître notre religion et avoir la possibilité de savoir prier».

De l’avis de Bacary Ndiaye enseignant de profession âgé de 35 ans, habitant au quartier Diamagueune de Dakar rencontré sur les lieux : « les enfants ont besoin de repos durant les vacances scolaires mais au Sénégal souvent tel n’est pas le cas ». Il a expliqué que : «cela est surtout déplorable dans les zones rurales où les enfants sont retenus pour les travaux champêtres». Avant d’ajouter que le mieux c’est de leur permettre de se divertir et reposer leur esprit.

Son ami Moctar Kébé commerçant de son état soutien que : «c’est le moment pour les enfants d’aller apprendre le Coran, pour les filles d’aider leurs mamans pour savoir comment faire la cuisine et certains travaux domestiques». Il a cependant souligné qu’« il ne serait pas mal d’amener les enfants en colonie de vacances mais avec cette crise qui sévit dans ce pays les parents cherchent d’abord quelque chose à mettre sous la dent».

Mardi 20 Juillet 2010
Ibrahima Diaby



Visitez www.pressafrik.com



1.Posté par LERAL le 21/07/2010 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C CE REPOS D'ESPRIT QUI FAIT K NOUS N'AVANÇONS PRATIQUEMENT PAS

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image