Leral.net | S'informer en temps réel

Vague de licenciements chez Sony Ericsson et Toshiba

Rédigé par leral .net le 17 Avril 2009 à 11:40 | Lu 673 fois

Acculés par des résultats médiocres, deux géants de la technologie, le japonais Toshiba et le suédois Sony Ericsson, ont pris la décision de réduire leur masse salariale. Principales victimes de ces réajustements : les emplois temporaires


Vague de licenciements chez Sony Ericsson et Toshiba
Le conglomérat diversifié japonais Toshiba a annoncé vendredi qu'il allait supprimer 3.900 postes supplémentaires occupés par des travailleurs temporaires au Japon, d'ici mars 2010.

Toshiba s'était déjà séparé de 4.500 employés intérimaires ou sous contrat à durée déterminée (CDD) au cours des derniers mois, essentiellement dans son activité électronique durement touchée par la récession internationale.

Le groupe, qui se bat pour réduire ses coûts et retrouver des marges, avait indiqué vendredi matin qu'il estimait à présent avoir enduré une perte nette plus importante que prévue, de 350 milliards de yens (2,7 milliards d'euros), durant l'année budgétaire achevée le 31 mars, en raison de facteurs exceptionnels.

Toshiba tablait précédemment sur un déficit net annuel de 280 milliards de yens.


2 000 emplois supprimés chez Sony Ericsson

De son côté, le fabricant de téléphones mobiles Sony Ericsson, qui a plongé dans le rouge au premier trimestre avec une perte nette de 293 millions d'euros sous l'effet du recul de ses ventes, va supprimer 2.000 emplois supplémentaires, selon un communiqué publié vendredi.

"Le programme de réduction des coûts annoncé aujourd'hui comprendra une nouvelle réduction du nombre total des employés affectant environ 2.000 personnes", indique le groupe nippo-suédois.

Sony Ericsson, qui n'est pas coté en Bourse, a été créé en 2001 par le suédois Ericsson, numéro un mondial des réseaux de téléphonie mobile, et par Sony, le géant japonais de l'électronique.