leral.net | S'informer en temps réel

Vague de piratage : Près de 20 000 sites touchés dont Seneweb

Ils sont entre 15.000 à 20.000 sites à être touchés en une semaine par la vague de piratage qui rend inaccessibles plus grands médias du monde en France notamment. Hier vendredi, le «Grand soir» promis par les cyber-djihadistes semble avoir affecté de grands groupes de presse français dont L'Express, Le Parisien, 20 Minutes, France Info, Mediapart ou Marianne entre autres.


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Janvier 2015 à 19:13 | | 0 commentaire(s)|

Vague de piratage : Près de 20 000 sites touchés dont Seneweb
"Aujourd'hui c'est le jour J! Attendez-vous à des défacements massifs et de grosses grosses surprises!" ou encore "La France a perdu la guerre électronique": des messages de ce type, en anglais, ont encore été publiés jeudi sur les comptes Twitter de groupes se revendiquant comme islamistes. A titre d'exemple jeudi, le site du Musée des Confluences de Lyon ou ceux de syndicats d'entreprises et d'associations ont notamment été touchés», écrit le site du Huffington Post France.
Le confrère de préciser que «Depuis huit jours, des universités, mairies, conseils généraux, églises, musées ou PME ont vu leurs sites piratés et leurs pages d'accueil détournées pour afficher des messages idéologiques (technique du "défacement"), des actions revendiquées par des hackers "cyber-djihadistes" et dont certains avaient promis pour le 15 janvier un point d'orgue. Néanmoins, aucun piratage d'ampleur n'a été signalé jeudi sur des sites internet français.
Ce cyber piratage intervient au lendemain de la publication d’une nouvelle caricature du Prophète de l’islam, mercredi, dans «Le numéro des survivants» du journal satirique Charlie Hebdo.

«Entre plusieurs centaines et quelques milliers de sites auraient été détournés en huit jours selon plusieurs experts, qui indiquent cependant qu'une même plateforme peut héberger des centaines d'autres sites, qui sont ainsi touchés en cascade et font monter le bilan. Selon plusieurs sources policières spécialisées, il y aurait eu entre 15.000 et 20.000 sites touchés ».

A Dakar, le portail francophone Seneweb était inaccessible jeudi soir jusqu’à vendredi matin.

Seneweb






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image