leral.net | S'informer en temps réel

Vainqueur d'Ama Baldé, Gouye Gui à Thiénéba, Tivaoune et Touba pour remercier ses marabouts

Le contentieux Gouy Gui-Ama Baldé est vidé. Le lutteur de Guédiawaye est sortie vainqueur du coriace duel de dimanche dernier (27 mai 2012) et remporte la voiture de marque Cherry mis en jeu. Après sa victoire, Gouy Gui s’est rendu chez lui à Thiénaba, à Tivaouane.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Mai 2012 à 20:47 | | 0 commentaire(s)|

Vainqueur d'Ama Baldé, Gouye Gui à Thiénéba, Tivaoune et Touba pour remercier ses marabouts
Souvent après leurs victoires, les lutteurs se font dérouler le tapis rouge dans leurs fiefs. Mais Gouy Gui a fait fi de cette fête d’après victoire. Hier, à la grande surprise, la cité Comico (Guédiawaye) où il habite n’a pas vécu l’ambiance des lendemains de victoire. Le tombeur d’Ama Baldé n’était même pas dans les parages. Gouy Gui s’est signalé à Thiénaba, son village natal. «Après Thiénaba, il va se rendre à Tivaouane et Touba», renseigne un proche du détenteur du drapeau Bécaye Mbaye, animateur d’émission de lutte. «Nous avons fait le tour des lieux où nous avons été cherchés des prières pour le combat. Après Thiénaba, nous sommes allés à Touba, puis à Tivaouane avant de retourner à Touba. C’est là que nous allons passer la nuit», confirme Baye Mor, chargé des affaires mystiques de Gouy Gui, au bout du fil. «Si le temps nous le permettait, nous allions nous rendre partout où des prières ont été formulées pour la victoire de Gouy Gui. Je peux citer le Walo, en Gambie (Banjul et Birkama) et le Boundou (Tamba)», poursuit le «génie» protecteur de Gouy Gui.

Oh, la Cherry

En plus d’un contentieux vieux de quelques années, la voiture de marque Cherry mis en jeu par le promoteur, est venue agrémenter de piquant le duel entre Ama Baldé (écurie Falaye Baldé) et Gouy Gui (école de lutte Mor Fadam). Dimanche, les amateurs de la lutte ont assisté à un vrai combat de guerrier. Au-delà des deux lutteurs, l’enjeu du combat opposait Pikine (fief d’Ama Baldé) à Guédiawaye (fief de Gouy Gui). Dimanche 27 mai, seul jour de vérité. Le public venu nombreux était acquis à la cause d’Ama Baldé. Gouy Gui n’avait qu’une portion du public avec lui. Mais cela n’a pas entamé son mental. Le Baobab de Guédiawaye n’en avait cure de la pression d’un public dur à son égard.

19 heures, le moment de vérité s’approche. Gouy Gui s’approche de la voiture mise en jeu, sourit et fait signe à son public pour dire : «Cette voiture-là sera mienne.»
19H30, Ama et Gouy Gui sont dans l’enceinte pour leurs pratiques mystiques.

19H56, le coup d’envoi est sifflé. Ama Baldé est d’attaque. Le fils de l’ancien champion Falaye Baldé percute. Gouy Gui esquive puis pénètre la garde d’Ama. Ce dernier fait confiance à son poids et tente le placage. En vain. Gouy Gui le Baobab est trop lourd pour être soulevé. Malgré ses vaines tentatives, Ama Baldé veut forcer l’épreuve de force. Mal lui en a pris puisqu’il reçoit des uppercuts qui l’envoient chez le médecin. À la reprise, Ama Baldé accélère le combat. Gouy Gui, toujours défensif, se permet même de faire un signe de victoire à son public. Puis, il tente sa technique fétiche consistant à arracher l’adversaire du sol. Ama Baldé était averti. Le premier round de 10 minutes se termine sans vainqueur. Ama Baldé est visiblement usé. Il s’essouffle à la vitesse de l’éclair. Pour redonner de la confiance à l’enfant de Pikine, Balla Bèye 2 alias Baboye vient prodiguer des conseils à Ama Baldé. «Calme le jeu», lui dit-il.

À la reprise, Ama Baldé mène le combat à sa guise. Il veut coûte que coûte terrasser Gouy Gui. Ama pince et soulève de toutes ses forces Gouy Gui. Qui a eu l’ingénieuse idée de se laisser faire avant de renverser la vapeur. C’est alors qu’il croyait avoir déposé Gouy Gui au sol, qu’Ama Baldé s’est retrouvé à terre. Gouy Gui a usé Ama Baldé avant de le pousser au sol, remportant ainsi le drapeau Bécaye Mbaye et la belle Cherry. Il signe ainsi sa 12e victoire, avec trois défaites, en 15 combats. Pour sa part, Ama Baldé, fils de l’ancien lutteur Falaye Baldé qui revient de suspension, a enregistré sa deuxième défaite pour 7 victoires.



IDRISSA SANE
Source L'Observateur

piccmi.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image