leral.net | S'informer en temps réel

Valence : Rami ne ferme pas la porte à un retour à Lille et espère retrouver les Bleus

À l'occasion du match Valence-Lille (2e journée de Ligue des Champions), Adil Rami a évoqué ses souvenirs lillois, ses découvertes en Espagne et son avenir en équipe de France.


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Octobre 2012 à 15:55 | | 0 commentaire(s)|

Valence : Rami ne ferme pas la porte à un retour à Lille et espère retrouver les Bleus
D’émouvantes retrouvailles. Mardi, Adil Rami (26 ans) retrouvera son Lille en Ligue des Champions. S’il est suspendu pour ce rendez-vous, le défenseur du FC Valence aura tout de même un pincement au cœur, comme il l’a confié à Nord Éclair. « Je n’oublierai jamais cette période de ma vie. Déjà, je suis devenu professionnel là-bas, c’est quelque chose d’important. Après, c’est un tout : c’était la période de mes vingt ans, là où tu vis des choses. J’ai découvert la vie, le foot. Ça restera la ville et le club de mon cœur », a-t-il lancé, se disant même prêt à revenir un jour jouer sous la tunique des Dogues.

« Peut-être, je ne sais pas. Ça ne me déplairait pas en tout cas », a-t-il lâché. Mais pour l’instant, c’est sur le club ché qu’il se concentre. Il considère d’ailleurs avoir beaucoup progressé depuis qu’il est en Espagne. « De la maturité, de la sérénité dans mes relances, en tout cas sur les terrains d’Espagne. Et physiquement, avec la chaleur, c’est différent. Au bout de dix minutes ici, tu perds du poids », a-t-il expliqué. Surtout, il a découvert le très haut niveau et les cadences infernales. Un rythme qui lui a coûté cher lors du dernier Euro.

« Le calendrier est plus condensé, on joue tous les trois jours. C’est rare d’avoir une semaine. Au début, c’était bien, d’autant que le coach comptait sur moi. J’ai joué près de 70 matches. Mais les trois derniers mois ont été difficiles mentalement. Je ne voulais plus qu’on me parle de foot. L’Euro derrière, c’était la cerise sur le gateau (rires). J’étais HS mais je ne pouvais pas le dire. Tout le monde aurait voulu jouer l’Euro, je ne pouvais pas me plaindre. Personne n’était au top de toute façon », a-t-il reconnu.

Il espère d’ailleurs que cette compétition ne sera pas son dernier rendez-vous avec les Bleus. « J’attends, avec patience. Je suis encore en préparation, je ne me prends pas la tête. Je reviendrai un jour ou l’autre. La première fois qu’on s’est vu, en 2007, je vous avais dit que je n’avais rien à perdre. Maintenant, un peu plus c’est vrai (rires) mais j’ai gardé la même philosophie du foot », a-t-il conclu. Alors que Didier Deschamps se casse la tête pour composer sa défense en vue du choc face à l’Espagne dans deux semaines, Adil Rami, rompu aux joutes en Liga, fera peut-être un come-back fracassant. Qui sait ?

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image